Les propos de Nelson Piquet ont été révélés en ce début de semaine et font grand bruit dans le monde de la F1. Lundi, CNN Brésil a relayé la sortie de piste raciste de l'ex-pilote désormais âgé de 69 ans (ndlr : pour le média brésilien Estadao) envers Lewis Hamilton, concernant son accrochage avec Max Verstappen au GP de Silverstone 2021. "Le petit noir a placé sa voiture dans une mauvaise position et ne l'a pas laissé passer", a lâché le triple champion du monde de F1 (1981, 1983 et 1987), qui est aussi le beau-père du pilote Red-Bull.
Dans un communiqué, la Fédération internationale de l'automobile l'a repris de volée. "Le language discriminatoire et raciste est inacceptable sous n'importe quelle forme qui soit et n'a aucune place dans notre société, a écrit la FIA. Lewis est un ambassadeur incroyable pour notre sport et mérite le respect. Ses efforts pour accroître la diversité et l'inclusion sont une leçon pour beaucoup d'entre nous."
Saison 2022
Binotto persiste et signe : "J'ai eu une très bonne équipe pour la stratégie"
11/08/2022 À 13:33

Hamilton lui répond sur Twitter

Mercedes a également condamné les propos de Nelson Piquet. "Ensemble, nous partageons une vision d'un sport automobile diversifié et inclusif, et cet incident souligne l'importance fondamentale de continuer à poursuivre cette lutte", indique l'écurie allemande, dans des propos retranscrits par la BBC. Le Britannique a également tweeté, en portugais, sur le sujet : "Ces mentalités archaïques doivent changer et n'ont pas leur place dans notre sport. J'ai été entouré par ces attitudes et ciblé toute ma vie. Le temps est venu d'agir."
Ce dimanche, Lewis Hamilton revient à Silverstone. Pour décrocher son troisième podium de la saison, voire mieux ?

30 millions d'euros pour Verstappen, 45 pour Hamilton : le salary cap les menace

Saison 2022
Insolite : un circuit de F1 dans le prochain opus de "Call of Duty"
09/08/2022 À 07:04
Saison 2022
Hamilton n'aime pas conduire hors des circuits : "Je trouve cela stressant"
08/08/2022 À 18:46