Getty Images

Ryder Cup 2018 - Francesco Molinari : "Cela vaut plus qu'un Majeur"

Molinari : "Cela vaut plus qu'un Majeur"

Le 30/09/2018 à 20:31Mis à jour Le 30/09/2018 à 21:02

RYDER CUP 2018 - Si l'Europe a soulevé son 12e trophée dimanche, sur le Golf National de Saint-Quentin-en-Yvelines, elle le doit en partie à Francesco Molinari. L'Italien a marché sur l'eau durant les trois jours de l'épreuve, inscrivant cinq points pour la première fois de l'histoire de la compétition. Il s'est permis au passage de pulvériser Tiger Woods et Phil Mickelson.

Qui dit compétition par équipes dit bonheur collectif. Dimanche, sur le Golf National de Saint-Quentin-en-Yvelines, les douze joueurs européens engagés dans la Ryder Cup et leur capitaine ont explosé de joie lorsque, sur les coups de 17h, le succès final a été entériné. Les scènes de liesse ont duré de longues minutes. Avec un écart aussi large à l'arrivée - 17,5 à 10,5 -, difficile de ne pas souligner les choix extrêmement judicieux de Thomas Bjorn et la performance d'ensemble des vainqueurs. Néanmoins, un homme restera comme le héros de cette belle victoire : Francesco Molinari.

L'Italien a brillé pendant les trois jours qu'a duré la compétition. D'abord en double avec Tommy Fleetwood. Puis en simple contre Phil Mickelson. Il n'a pas seulement disputé toutes les sessions de jeu depuis vendredi. Il les a toutes remportées, marquant 5 points pour son équipe. Une première dans l'histoire. Comme un symbole, c'est même lui qui a apporté le point décisif pour l'Europe.

Le patron du golf européen

A l'évidence, Francesco Molinari n'est pas le plus connu des golfeurs. Mais cette popularité toute relative ne reflète en rien son talent. Le Turinois s'est progressivement affirmé cette saison comme l'un des tous meilleurs joueurs du monde. Et comme le plus impressionnant des Européens. Plus encore que Justin Rose, qui a pourtant occupé la première place mondiale. Ses résultats au cœur de l'été ne trompent pas. En premier lieu, il est devenu le premier joueur transalpin à s'adjuger un Grand Chelem. C'était à Carnoustie, fin juillet, lors du British Open. Vingt jours plus tôt, il avait aussi ouvert son palmarès sur le circuit américain dans le Maryland en gagnant le Quicken Loans National.

L'Italien a fait preuve d'une régularité exemplaire en 2018, terminant notamment 6e de l'US PGA. Il a décroché plusieurs Top 10 et a semblé en constante progression. Cerise sur le gâteau, il a conclu l'année au 5e rang mondial, devant Rory McIlroy (6e) ou Tommy Fleetwood (12e). Ce n'est donc en rien un hasard s'il s'est distingué en France, cette semaine, sur un Albatros qui ne pardonne pas la moindre erreur.

Francesco Molinari et Tommy Fleetwood - Ryder Cup 2018

Francesco Molinari et Tommy Fleetwood - Ryder Cup 2018Getty Images

Une vive émotion

Dimanche, Francesco Molinari n'a fait qu'une bouchée de Phil Mickelson, finissant avec quatre longueurs d'avance à deux trous de la fin du parcours. Cela ne surprendra personne, tant il avait déjà survolé les débats avec Tommy Fleetwood les jours précédents. Vendredi matin déjà, son duo - surnommé "Moliwood" - avait permis à l'Europe d'éviter un cinglant 4-0 en "Quatre balles". Les deux compères ont récidivé lors des trois parties suivantes, massacrant au passage l'ombre de Tiger Woods.

L'Italien a pris un plaisir monstre cette semaine. Du début à la fin. Au micro de Sky Sports, il a témoigné de sa joie et de sa fierté d'avoir raflé avec l'Europe un 12e trophée : "Cela vaut plus pour moi qu'un Majeur. Plus que tout. C'est difficile de ne pas être ému quand vous pensez aux vice-capitaines, aux autres joueurs, aux femmes. C'est incroyable."

" Je n'ai jamais connu un tel esprit d'équipe"

"J'ai juste essayé de faire les choses bien, de rester professionnel, a-t-il expliqué. J'ai eu un partenaire incroyable en la personne de Tommy. Je n'ai jamais senti que j'avais un rookie à mes côtés. Et je n'ai jamais connu un tel esprit d'équipe."

Après avoir donné - en simple face à Tiger Woods - le demi-point décisif en 2012 à l'Europe lors du "miracle" de Medinah, Francesco Molinari a écrit cette semaine une autre très belle page de l'histoire de la Ryder Cup. Et dire que jusqu'ici, en deux participations (2010 et 2012), il n'avait jamais remporté le moindre succès…

Vidéo - L'Europe soulève son 12e trophée

00:12
0
0