Un record va forcément tomber ce dimanche sur le parcours du K Club. Dominateurs lors des deux premières journées, les Européens sont en position idéale pour s'offrir le trophée de la Ryder Cup pour la troisième fois d'affilée. Il s'agirait d'une première pour le Vieux Continent, incapable d'aligner plus de deux victoires consécutives depuis la création officielle de l'épreuve en 1927. Il n'a d'ailleurs réussi à conserver son titre qu'à deux reprises : en 1987 et en 2004. Sur les greens irlandais, les hommes de Ian Woosnam ont la possibilité d'asseoir leur domination sur les Américains, à l'image de ce qu'ils ont démontré lors de deux premières journées placées sous le signe de... l'Espagne.
Inspirés par un Sergio Garcia impérial, vainqueur de tous ses doubles, les Européens se sont montrés beaucoup plus solides et réguliers que leurs adversaires. Les choix de Woosnam se sont révélés judicieux, à l'image des victoires de ses deux wild-cards, Lee Westwood et Darren Clarke, sur les deux matches de quatre balles. Portée par le public irlandais, l'Europe aborde cette dernière journée avec un moral gonflé à bloc, quand celui des Américains est vacillant.
Ryder Cup
Azinger aura du travail
06/11/2006 À 16:59
Comme en 1999 ?
Car les hommes Tom Lehman n'ont trouvé que de rares occasions de se rassurer depuis le coup d'envoi de l'épreuve vendredi. Attendus comme les guides de l'équipe, Tiger Woods et Phil Mickelson ont à peu près manqué presque tout ce qu'ils ont entrepris. En manque total de réussite, le Tigre connaît un début d'automne bien difficile après avoir fini l'été en boulet de canon. A la limite, seul le rookie Zach Johnson peut figurer au rang des satisfactions de l'équipe américaine.
Dans ce contexte, un retournement de situation favorable aux Etats-Unis paraît improbable. Pour qu'il ait lieu, il faudrait que les hommes de Lehman perdent moins de quatre points sur les 12 mis en jeu car, en cas d'égalité, le titre resterait entre les mains de l'Europe. Les Américains ont pourtant déjà réussi pareille performance, il n'y a pas si longtemps que ça d'ailleurs. En 1999, lors de leur dernière victoire, ils avaient refait un retard de quatre points dans la dernière journée de la compétition pour finalement s'imposer 14,5 à 13,5. Sept ans plus tard, les partenaires de Tiger Woods ont l'occasion de reproduire cet exploit.
LE PROGRAMME DES SIMPLES
12:15 : Colin Montgomerie (Europe) - David Toms (Etats-Unis)
12:27 : Sergio Garcia (Europe) - Stuart Cink (Etats-Unis)
12:39 : Paul Casey (Europe) - Jim Furyk (Etats-Unis)
12:51 : Robert Kerlsson (Europe) - Tiger Woods (Etats-Unis)
13:03 : Luke Donald (Europe) - Chad Campbell (Etats-Unis)
13:15 : Paul McGinley (Europe) - J.J. Henry (Etats-Unis)
13:27 : Darren Clarke (Europe) - Zach Johnson (Etats-Unis)
13:39 : Henrik Stenson (Europe) - Vaughn Taylor (Etats-Unis)
13:51 : David Howell (Europe) - Brett Wetterich (Etats-Unis)
14:03 : Jose Maria Olazabal (Europe) - Phil Mickelson (Etats-Unis)
14:15 : Lee Westwood (Europe) - Chris DiMarco (Etats-Unis)
14:27 : Padraig Harrington (Europe) - Scott Verplank (Etats-Unis)
Ryder Cup
Clarke revoit la lumière
25/09/2006 À 11:15
Ryder Cup
L'Europe s'offre un triplé
25/09/2006 À 07:00