EUROPE 18,5 - 9,5 ETATS-UNIS
L'Europe a confirmé sa mainmise sur la Ryder Cup. Vainqueurs des Américains 18,5 à 9,5 sur le parcours du K Club, les Européens ont remporté le trophée pour la troisième fois consécutive et demeurent invaincus dans la compétition depuis 1999. Dominateurs du début à la fin du week-end, les hommes de Ian Woosnam ont égalé la performance de leurs homologues de 2004 pour signer le succès le plus large du Vieux Continent dans l'histoire de la Ryder Cup. Ce triomphe, amorcé par une supériorité assez nette sur les matches de double, a été concrétisé par une gestion quasiment parfaite des simples alors que l'Europe menait 10-6 à l'entame de la dernière journée.
Colin Montgomerie a mis son équipe sur le bonne voie en s'imposant d'un coup devant David Toms. Si les Américains n'ont jamais vraiment semblé en mesure de revenir, ils ont cependant vendu chèrement leur peau à l'image de Stuart Cink et Tiger Woods. Cink a en effet signé un succès éclatant contre le héros européen des deux premiers jours, Sergio Garcia (5 et 4), tandis que le n°1 mondial, en difficulté dans les matches de double, a tenu son rang sur le simple en disposant facilement de Robert Karlsson (3 et 2).
Ryder Cup
Azinger aura du travail
06/11/2006 À 16:59
Clarke en larmes
Mais les Etats-Unis ne sont jamais parvenus à réduire suffisamment l'écart pour faire douter l'Europe. A 11-8 en leur faveur, les hommes de Ian Woosnam ont inscrit cinq points consécutifs pour s'assurer la victoire. Paul Casey a d'abord pris le meilleur sur Jim Furyk (2 et 1) avant que Luke Donald ne mette les Européens à un petit point de la victoire en s'imposant devant Chad Campbell (2 et 1). Et, pour sa première Ryder Cup, c'est Henrik Stenson qui a eu l'honneur de sceller le succès des siens en dominant Vaughn Taylor (5 et 4).
Assurés de conserver le titre, les partenaires de Sergio Garcia pouvaient dérouler et donner de l'ampleur à leur victoire. En larmes, Darren Clarke a également terminé cette Ryder Cup invaincu puisque l'Irlandais a ajouté un succès en simple face à Zach Johnson (3 et 2) aux deux déjà obtenus lors des matches de quatre balles vendredi et samedi. Quasiment dans le même temps, David Howell a signé le score le plus large de la journée en s'imposant devant Brett Wetterich (6 et 5), tandis que Jose Maria Olazabal a pris le meilleur sur Phil Mickelson (2 et 1). Paul Mc Ginley et J.J. Henry se sont quittés sur un score de parité, Lee Westwood a battu Chris DiMarco (2 up) et Scott Verplank a conclu cette Ryder Cup en dominant Padraig Harrington (5 et 4). Mais cette consolation restera bien maigre pour les Américains.
Ryder Cup
Clarke revoit la lumière
25/09/2006 À 11:15
Ryder Cup
L'Europe pour une première
24/09/2006 À 06:00