Eurosport

Deuxième victoire du week-end pour la #88 AKKA-ASP sur le circuit du Hungaroring

Deuxième victoire du week-end pour la #88 AKKA-ASP sur le circuit du Hungaroring

Le 08/09/2019 à 18:46Mis à jour Le 29/10/2019 à 01:32

AKKA-ASP a remporté la 2e course du week-end, tandis que le duo Mapelli/Caldarelli a été sacré champion en WC Europe.

Comme la veille, c’est la Mercedes-AMG GT3 # 88 (AKKA-ASP) de l’équipage Raffaele Marciello/Vincent Abril qui s’est élancé la première. La première ligne était occupée par la Lamborghini #63 pilotée par Mirko Bortolotti et Christian Engelhart, ainsi que l’Audi R8 #1 du Belgian Audi Club WRT (Ezekiel Perez Companc/Dries Vanthoor).

Vincent Abril a conservé la tête à la fin du tour de formation. Il était suivi de Christian Engelhart et de Maro Engel. Sven Müller, parti en 6e place (#54 Dinamic Motorsport), s’est retrouvé 4e. Dans le même temps, la crevaison de David Perel (#333 Rinaldi Racing) a entraîné l’apparition du Safety Car.

Dries Vanthoor, vexé d’avoir perdu sa 3e place au départ, a attaqué tous azimuts. Il a malheureusement été victime d’un ennui mécanique un peu avant la fin du premier quart d’heure.

A l’ouverture de la Pit Lane, Engelhart est rentré assez vite aux stands. Il a été remplacé par Mirko Bortolotti. Abril a ensuite passé le volant à Raffaele Marciello. Maro Engel, par contre, est resté plus longtemps en piste.

Andrea Caldarelli a fait un arrêt magistral qui a totalement relancé l’intérêt de la course. Mapelli, qui a pris le baquet à sa suite, a placé la Lamborghini en 4e position et ce alors qu’elle était partie de la 13e place. Cet arrêt éclair, presque deux secondes plus rapide que celui des autres équipes, a donné un espoir de titre à l’Orange 1 team FFF.

À l’entrée des 25 dernières minutes, Marciello était devant Bortolotti et Stolz. L’Allemand a tout donné pour essayer de prendre la 2e place à Bortolotti et ainsi priver Mapelli du titre en World Challenge Europe. Dans le même temps, le pilote Orange 1 est peu à peu revenu sur Luca Stolz, ce qui a occasionné une fin de course haletante.

Luca Stolz n’a rien pu faire dans les derniers tours. Vincent Abril a remporté la course, devant Bortolotti et Stolz. Mapelli, 4e, a offert le titre de champion en Blancpain World Challenge Europe à l’Orange 1 Team FFF.