La France peut fêter la victoire des Allemands, lundi contre la Croatie (22-1) : elle propulse les Bleus directement en demi-finale du championnat du monde, avant sa dernière rencontre du deuxième tour, mercredi, contre la Croatie. Ce match sera purement symbolique. Si les hommes de Didier Dinart sont déjà qualifiés, tout comme les Allemands, les Croates vivent eux une grande désillusion et sont éliminés.

Les Bleus ont suivi la rencontre à leur hôtel, après leur séance d'entraînement quotidienne. De repos également mardi, ils vont pouvoir se préparer tranquillement pour la demi-finale prévue vendredi à Hambourg.

Championnat du monde
Promesses, confirmations et déceptions… Le bilan du Mondial des Experts
27/01/2019 À 20:16

Norvège, Suède ou Danemark

L'équipe de France attendra mercredi pour connaître son adversaire : la Norvège, la Suède ou le Danemark. Si la Norvège domine logiquement la Hongrie, déjà éliminée, dans l'après-midi, le match décisif opposera les Suédois aux Danois en soirée à Herning. Pour se qualifier, la Suède devra absolument battre le Danemark, et pas sur n'importe quel score. Il reste une multitude de scénarios. Pour simplifier, si elle l'emporte d'au moins trois buts, elle obtiendra son billet aux dépens de la Norvège, si elle l'emporte d'au moins six buts, c'est le Danemark qui passera à la trappe.

Mercredi, les Français disputeront leur dernier match de poule contre la Croatie avec pour objectif de garder le bon rythme avec une sixième victoire en sept sorties, et surtout de ne pas se blesser. Les Bleus, doubles tenants du titre, sont deuxièmes derrière l'Allemagne à égalité de points (9) mais avec un net retard à la différence de buts (-5). La Mannschaft jouera son dernier match contre l'Espagne. Terminer en pole position permettrait, peut-être, d'éviter le Danemark en demi-finale.

Le match entre les Allemands et les Croates a été âpre, défensif et stressant pour les 18.000 supporteurs de l'Arena de Cologne. Le pays organisateur a pris un petit matelas d'avance d'un à trois buts après la pause (11-11), mais les Croates sont revenus à égalité à huit minutes de la fin (18-18) puis sont repassés brièvement devant. C'est l'ailier du Paris Saint-Germain Uwe Gensheimer qui a mis fin au suspense en donnant deux longueurs d'avance aux Allemands d'un but sur son aile gauche. Plus que dans cette rencontre, c'est la veille que les Croates avaient commis le faux pas fatal en s'inclinant contre le Brésil (29-26).

Championnat du monde
Le Danemark remporte l'or et ouvre son compteur au Mondial
27/01/2019 À 18:01
Championnat du monde
"On n’a jamais douté, c’est ça qui a fait la différence"
27/01/2019 À 17:31