"On sait que les équipes de France masculine et féminine seront a Tokyo". Le sélectionneur des Bleus Guillaume Gille est allé à l'essentiel à l'issue de la dernière rencontre du Tournoi de Qualification Olympique (TQO) perdue face au Portugal (28-29), mais qui qualifie tout de même l'Equipe de France pour les prochains Jeux.
Le sélectionneur a également partagé ce sentiment doux-amer de la qualification dans la défaite. "On est heureux parce que c’était l’objectif de ce TQO, il fallait sortir d’un guêpier face à trois adversaires prestigieux en trois jours, a notamment déclaré l'ancien demi-centre, avant de poursuivre sur le match en lui-même. Il y a de la satisfaction, mais aussi un sentiment mitigé puisqu’on termine sur une défaite". Un revers qui s'explique peut-être par l'aspect non décisif de la rencontre pour les partenaires de Hugo Descat, déjà qualifiés avant le match. "On savait que même en perdant, on était qualifié. Le problème, c'est que l'on a un peu arrêté de jouer", a reconnu l'ailier gauche des Bleus.
Tokyo 2020
France - Brésil EN DIRECT
IL Y A 2 HEURES
Les Bleus sont aussi tombés face à des Portugais qui jouaient leur place aux prochains Jeux sur cette rencontre, et qui ont "joué avec un coeur énorme" selon Nedim Remili, galvanisés par le décès récent de leur gardien Alfredo Quintana. Le capitaine de l'Equipe de France Michaël Guigou s'en est d'ailleurs ému après la rencontre : "Il y a un goût amer avec cette défaite mais on ne peut qu'avoir une grosse pensée pour le Portugal qui a connu des semaines très difficiles avec la perte de son gardien Quintana. C'était très touchant de les voir à la fin de cette manière-là. Ils se sont battus jusqu'au bout, nous, un peu moins."

La qualif', et après ?

Maintenant que leur place est assurée à Tokyo, les Bleus ont à coeur de continuer leur reconquête au plus haut niveau international l'été prochain, à l'image de leur sélectionneur : "On a comme ambition de pouvoir se battre avec les meilleurs et pouvoir se retrouver parmi les médaillables aux JO". De là à rêver de titre ? "C'est un de nos objectifs, répond Remili. Mais on sait que ce sera une compétition très compliquée, très intense. Beaucoup d'entre nous l'ont vécu. Évidemment on ira là-bas pour aller chercher une médaille olympique, c'est le Graal pour tout sportif". Des ambitions tempérées par le vétéran Guigou : "Aujourd'hui, il faut être humble. On dit que l'on va chercher des titres, sauf que l'on y va pas. On va souvent dans le dernier carré depuis 2017 mais on s'est fait dominer sur les demies. Il faut continuer de grandir et travailler."
Alors le temps d'une soirée, les Bleus n'auront pas la défaite trop amère. Car ils savent d'où ils viennent, ce qu'ils ont réussi à accomplir, et surtout là où ils vont. Ce n'est pas le capitaine Guigou qui dira le contraire : "On avait un chantier depuis octobre et on a rempli notre mission de se qualifier pour les Jeux dans une poule très compliquée. On a fait le boulot. "
Tokyo 2020
Une leçon et une qualif' : Carton plein pour les Bleues
IL Y A 2 HEURES
Tokyo 2020
Blessé, N'Guessan est remplacé par Lagarde, Descat reste dans le groupe
IL Y A 3 HEURES