Getty Images

Vincent Gérard : "C'est la semaine la plus extraordinaire que j'ai vécue"

Gérard : "C'est la semaine la plus extraordinaire que j'ai vécue"
Par AFP

Le 27/05/2018 à 21:30Mis à jour Le 27/05/2018 à 22:13

LIGUE DES CHAMPIONS - Quel ascenseur émotionnel ! Montpellier a quasiment dit adieu au titre de champion de France mardi dernier.. avant de retrouver le toit de l'Europe ce week-end, à l'issue de sa victoire en finale du Final Four face à Nantes (32-27), ce dimanche à Cologne.

Montpellier est redevenu champion d'Europe de handball, quinze ans après son premier titre, grâce à une victoire sur Nantes dans la première finale franco-française de l'histoire, 32 à 27, dimanche, et surtout grâce à un extraordinaire sursaut mental.

Mardi soir, les Montpelliérains avaient "le moral dans les chaussettes", selon les mots de l'ailier Valentin Porte, après leur défaite à Saint-Raphaël, synonyme de perte presque certaine du titre national (le PSG ayant maintenant son destin en main pour conserver son bien, à une journée de la fin). Cinq jours plus tard, ils exultaient en brandissant le deuxième trophée européen du club, et du handball français, devant les centaines de supporters venus de l'Hérault les soutenir.

Montpellier célèbre sa victoire en Ligue des champions - 2018

Montpellier célèbre sa victoire en Ligue des champions - 2018Getty Images

" Depuis juillet on galère tous ensemble, on se fout sur la gueule, on court, on voyage, c'est récompensé par une Ligue des champions, c'est magnifique"

Pas tellement en finale, car Nantes était un finaliste encore plus inattendu, mais en demie, en faisant tomber le tenant du titre, le Vardar Skopje, et surtout sur l'ensemble de la saison. Tout le monde voyait Paris, au budget plus de deux fois supérieur (17,7 millions d'euros contre 7,5) rapporter le trophée en France et personne ne misait sur Montpellier, versé dans les "poules basses", sorte de division B, sans les cadors continentaux, qui n'offraient que deux strapontins en 8e de finale. "L'objectif, c'était d'être performant et d'embêter toutes les équipes", a reconnu Gérard. L'objectif est plus que rempli.

Pour les champions d'Europe, ce bonheur n'a pas d'équivalent, même pour ceux qui ont déjà goûté à la gloire avec les Bleus. "Émotionnellement, c'est encore plus beau. Depuis juillet on galère tous ensemble, on se fout sur la gueule, on court, on voyage, c'est récompensé par une Ligue des champions, c'est magnifique", a dit Valentin Porte, champion du monde en 2017. Le titre qu'il vient d'acquérir avec son club est à peine moins prestigieux et presque aussi marquant pour le handball français, Nantes et le PSG accompagnant Montpellier sur le podium d'un Final Four tricolore.

Ludovic Fabregas (Montpellier), lors de la finale de la Ligue des champions 2017-2018, face à Nantes

Ludovic Fabregas (Montpellier), lors de la finale de la Ligue des champions 2017-2018, face à NantesGetty Images

0
0