Une désillusion de plus pour le PSG à Cologne. Alors que les octuples champions de France en titre partaient grands favoris de leur demi-finale de Ligue des champions face aux novices d’Aalborg, les partenaires de Nikola Karabatic, qui ont pourtant mené une grande partie de la rencontre, se sont effondrés lors d’une seconde période où ils ont encaissé 22 buts (33-35), face à la future équipe de Mikkel Hansen, qui se qualifie pour la première finale de son histoire en C1. Le PSG jouera le match pour la 3e place face à Nantes ou Barcelone ce dimanche à 15h15.
Les fans de handball français espéraient une finale 100% française cette année en Ligue des champions, comme il y a trois ans, mais ils ont été douchés d’entrée par l’énorme contre-performance du PSG, surpris par les invités surprise du Final Four à Cologne. Pourtant, les joueurs de Raul Gonzalez sont arrivés gonflés de confiance après un énième titre de champion de France remporté il y a quelques jours et l’élimination du tenant du titre Kiel en quart de finale. D’ailleurs, ils ont pris un excellent départ, solide en défense et n’encaissant pas de but lors des 10 premières minutes.
Ligue des champions
"Ce n’est pas pour une 3e place qu’on vient" : le PSG consolé mais toujours frustré
13/06/2021 À 19:48

Ce but de prestidigitateur de Solé n'a pas suffi au PSG

Un terrible 10-5 encaissé en 15 minutes et Paris a perdu le contrôle

Genty, préféré pour débuter dans les buts parisiens à la place de Gérard, a ainsi réalisé plusieurs parades de suite et vu ses coéquipiers se détacher d’entrée au tableau d’affichage (3-0, 9e). Avec un Luc Steins percutant, souvent insaisissable, et un Mikkel Hansen qui aura été irréprochable au tir (6 buts à 7 mètres, à 100% de réussite), les Parisiens ont toutefois manqué l’occasion de se détacher franchement dans le premier acte, revenant aux vestiaires avec un léger avantage (15-13).
Mais la menace danoise semblait loin, les joueurs de Stefan Madsen s'accrochant surtout grâce aux talents de Felix Claar (meilleur buteur du match à 8/9 au tir) et de l’ancien parisien Henrik Mollgaard (4 buts à 100% de réussite). Le début de seconde période, malgré l’entrée convaincante de Simon Gade dans les buts d’Aalborg, a permis au PSG de s’envoler enfin au score (19-14, 35e).
Mais progressivement, alors que Vincent Gérard, ne parvenait plus à stopper les attaquants adverses et que Gade réalisait quelques interventions décisives (8 arrêts au final), le PSG a perdu le fil du match. Egarés offensivement, les coéquipiers de Nedim Remili, qui a perdu plusieurs ballons de suite, ont laissé leurs adversaires revenir, et même prendre les devants pour la première fois du match (24-25, 50e).
Relancés, les futurs coéquipiers de Mikkel Hansen, qui rejoindra le club en 2022, et devra attendre au moins un an de plus pour espérer remporter une première Ligue des champions avec Paris, ont fait parler la poudre en fin de match, profitant des fragilités du PSG pour finalement devenir la première équipe danoise de l’histoire à rallier la finale au Final Four. La France peut encore être représentée, mais il faudra un énorme exploit du HBC Nantes face à Barcelone (18h). Le club aux trois hermines pourra s’inspirer des Danois.
Ligue des champions
Une démonstration et un record : Le Barça est bien le patron
13/06/2021 À 17:36
Ligue des champions
Petite consolation pour le PSG
13/06/2021 À 14:49