Handball
Rio 2016

Même bousculés comme rarement, les Experts sont fidèles au rendez-vous

Partager avec
Copier
Partager cet article

Daniel Narcisse lors de France-Allemagne (JO 2016)

Crédit: AFP

ParLucile Alard
19/08/2016 à 20:04 | Mis à jour 19/08/2016 à 21:00
@LucileAlard

RIO 2016 - Les Experts atteignent leur troisième finale olympique consécutive. Ce vendredi, en demie, la France a pris le meilleur sur l'Allemagne au terme d'une fin de match irrespirable (29-28) et grâce à un but sur la sirène de Daniel Narcisse. Les doubles champions olympiques en titre affronteront la Pologne ou le Danemark pour une troisième médaille d'or.

Il y a les Bleus et les autres. Bousculés, inquiétés, les Français sont allés puiser dans leurs ressources pour aller décrocher une nouvelle finale olympique, la troisième consécutive. En revenant au score en toute fin de match, les Allemands ont titillé les Bleus. Mais le bras de Daniel Narcisse est venu sauver les champions olympiques à l'ultime seconde (29-28). Comme leurs homologues féminines, les Français ont dû s'arracher pour s'accrocher à leur rêve, mais comme elles, ils ont réussi à se qualifier sur la plus petite des marges pour se donner le droit de défendre leur double couronne olympique. Ce sera soit face à la Pologne, soit face au Danemark.

  • Le film du match
Rio 2016

Un joueur tunisien radié à vie pour avoir quitté le stage pré-olympique

09/09/2016 À 16:26

Pendant près de 45 minutes, le déroulement de cette rencontre a été limpide. De l'ouverture du score signée Mickaël Guigou sur un jet de 7m au but de Thierry Omeyer (!) qui a donné sept buts d'avance aux Bleus (22-15, 41e), les hommes de Claude Onesta ont maîtrisé leur sujet. La qualification pour la finale semblait alors acquise pour les coéquipiers de Nikola Karabatic, auteur de quatre buts. Mais les Allemands et leur nouvelle génération ne sont pas champions d'Europe pour rien. Bien aidés par des Français balbutiants en attaque, ils ont insinué le doute dans la belle mécanique bleue.

Daniel Narcisse indesctructible

Si Uwe Gensheimer a porté l'attaque allemande tout au long de la rencontre (11 buts en tout), c'est Juliuis Kuhn qui a mis le feu à la défense française dans le dernier quart d'heure. Auteur de cinq buts dans ces 15 dernières minutes indécises, il a permis à son équipe, qui faisait sortir son gardien pour jouer en supériorité numérique en phase offensive, d'y croire encore. Thierry Omeyer a fait ce qu'il a pu dans les buts pour stopper l'hémorragie, à l'image de son arrêt gigantesque devant Steffen Weinhold (58e). Mais malgré leur légendaire gardien, les Experts ont vu les Allemands égaliser à la dernière minute de la rencontre.

Il restait alors un ballon à jouer et les Bleus, de retour sur le terrain après un temps-mort demandé par Claude Onesta, ont confié leur destin à Daniel Narcisse. Le bras du taulier de 36 ans n'a pas tremblé et a offert à la France une troisième finale olympique consécutive. Les Français ont remporté les deux premières et ils pourraient écrire l'histoire dimanche (19h00), soit face à la Pologne soit face au Danemark, en cas de victoire. Pour le handball tricolore, les deux derniers jours pourraient offrir un magnifique feu d'artifice. Vingt-quatre heures avant les hommes, ce seront aux femmes de disputer leur finale pour s'offrir un premier titre olympique (20h30).

Daniel Narcisse lors de la demi-finale des JO de Rio

Crédit: AFP

Rio 2016

Et dans quatre mois et demi, déjà, le Mondial à la maison...

22/08/2016 À 13:06
Rio 2016

Cadres en retrait, défense, fatigue… Où et comment les Bleus ont perdu cette finale

21/08/2016 À 22:53
Dans le même sujet
HandballRio 2016
Partager avec
Copier
Partager cet article