Un tête à queue et un scratch. Thierry Neuville (Peugeot 207 S2000) a soufflé le chaud et le froid, vendredi, dans les trois premières spéciales de l'étape 2. Après avoir frôlé le pire dans l'ES3 et lâché la tête dans la suivante, le Belge a remis les pendules à l'heure dans l'ES5. Il a profité de la crevaison de Bryan Bouffier (Peugeot 207 S2000), alors leader, pour reprendre le commandement. Bouffier relégué à une minute, Jan Kopecky (Skoda Fabia S2000) a pris la deuxième place au général, à 15,8 sec de Neuville. Andreas Mikkelsen (Skoda Fabia S2000) et Freddy Loix (Skoda Fabia S2000) complètent le trio Skoda lancé aux trousses de la Peugeot de tête.
Partis de bonne heure de Calvi, vendredi matin, les pilotes ont commencé la journée par une première boucle de trois spéciales autour de Corte. Guy Wilks (Peugeot 207 S2000) s'est montré le plus prompt à entrer en action en signant le scratch dans l'ES3. Mais cette performance entre Erbajolo et Pont d'Altiani est presque passée inaperçu quand l'information selon laquelle Thierry Neuville était parti en tête à queue s'est répandue. "J'ai retardé mon freinage au maximum et du coup, je suis arrivé trop vite. J'ai du tirer le frein à main pour tourner. On a perdu une dizaine de secondes", a-t-il commenté au regroupement à Corte, soulagé de n'avoir pas lâché trop de temps. Quant à Wilks, il est sorti de la route dans la spéciale suivante, perdant tout le bénéfice de son scratch matinal.
Campana dans le top 5
Tour de Corse
Neuville, la transformation
12/05/2011 À 18:16
En partant en tête à queue d'entrée, Neuville a fait les affaires de Bryan Bouffier. Revenu à 1,4 sec du leader, le Drômois a signé le scratch dans l'ES4 et a pris du même coup la tête de l'épreuve. Malheureusement pour lui, une crevaison lente à l'arrière gauche dans la dernière ES de la matinée l'a relégué au-delà de la minute. "J'ai coupé une corde au bout de trois ou quatre kilomètres de spéciale et j'ai crevé, constatait-il. Mais le rallye est encore long."
Auteur d'un début de rallye prometteur, Pierre Campana (Peugeot 207 S2000) a lui aussi profité de la crevaison de Bouffier pour gagner une position au général. Après l'ES5, il se classe 5e, à 38,2 sec du leader. "Je suis assez content. On est bien parti mais j'ai connu des problèmes de frein dès la première spéciale. On essaye tout de même de tenir le cap", constatait le pilote insulaire. Vendredi après-midi, les pilotes passeront une deuxième fois dans les spéciales prises dans la matinée. Avant de rejoindre Ajaccio dans la soirée où les voitures seront mises en parc fermé, une ultime assistance est prévue à Corte à 18h25.

2011 Tour de Corse Peugeot Bouffier

Crédit: IRC Series

Tour de Corse
Neuville lance les hostilités
12/05/2011 À 15:46
Tour de Corse
Campana : "Faire nos preuves"
12/05/2011 À 10:38