"Elles sont où les Peugeot ?" En arrivant au parc d'assistance, mercredi en début d'après-midi, cet inconditionnel du Tour de Corse était à la recherche des Lionnes. En vain. Alors que les drapeaux Skoda flottaient déjà depuis un bon bout de temps au dessus des camions tchèques, le constructeur français n'occupait toujours pas son emplacement. Ce n'est que vers 15h que les premières 207 S2000 sont arrivées. "Elles se font attendre", ajoute un autre fondu de rallye.
Si la marque au Lion a joué la montre, une fois installée, difficile de passer à côté. Placé devant Skoda, Peugeot occupe une large place à l'entrée du parc d'assistance. Comme pour montrer qu'il est bien là. Avec neuf 207 S2000 au départ, il présente déjà le plus gros contingent de la catégorie. Et si François Delecour s'est finalement désisté au dernier moment, faute de budget suffisant, le plateau n'en reste pas moins impressionnant.
Bouffier en tête d'affiche
Tour de Corse
Bouffier : "Mettre le paquet"
11/05/2011 À 16:39
En haut de l'affiche, Bryan Bouffier occupe évidemment la première place. Au propre comme au figuré puisqu'il est présent avec sa voiture pour faire la promotion de l'épreuve. Pour sa première participation au Tour de Corse (voir par ailleurs), le vainqueur du Rallye Monte-Carlo 2011 n'en a pas moins soif de victoire. Et son objectif de titre IRC passe nécessairement par un bon résultat sur l'île de Beauté. Deuxième du classement Pilotes, à deux points de Juho Hanninen (Skoda Fabia S2000), absent en Corse, Bouffier est conscient qu'un bon résultat le mettrait dans de bonnes dispositions pour la suite. "On va mettre le paquet pour essayer de remporter cette épreuve", lance-t-il.
A ses côtés, plusieurs autres pilotes peuvent légitiment viser la victoire. A commencer par Guy Wilks (Peugeot UK), quatrième au classement général, qui poursuit son apprentissage de la 207 S2000 après avoir longtemps piloté pour Skoda. "C'est seulement ma troisième course sur 207 S2000, déclare-t-il, mais, aux Canaries et en essais, j'ai beaucoup appris de sa conduite sur goudron. J'ai progressé. C'est pourquoi je suis "calmement" confiant." Cinquième sur les routes asphaltées des Canaries, le Britannique s'était fait devancer par un autre pilote Peugeot : Thierry Neuville. Le jeune espoir belge a terminé sur le podium en Espagne. Un résultat positif après son abandon au Monte-Carlo qui l'avait mis sous pression. "La pression ne peut être plus forte qu'elle ne l'était le mois dernier, sourit-il. Je me contenterai de conduire comme je l'ai appris. Je sais maintenant que la pointe de vitesse est là, mais je sais aussi que le défi sera, cette fois, autrement plus difficile à relever. Un top 5 serait bien mais je sais que d'autres pilotes ont plus d'expérience que moi."
Le Portugais Bruno Magalhaes mais aussi le local Pierre Campana tenteront également de signer un résultat positif. Le second a préparé de la meilleure des manières "son" rallye en remportant une épreuve en Italie le week-end dernier. "Nous avons eu l'opportunité de participer au Rallye Citta’ di Schio dans l'optique de notre préparation. Nous avons été performants face à des concurrents véloces. Maintenant, j'ai hâte de participer au Tour de Corse." Attendu par ses nombreux supporters, Campana a l'intention d'y aller crescendo. "Mon objectif est de me glisser parmi les cinq premiers en fin de rallye", conclut-il. Ce serait une belle performance pour l'enfant du pays qui à toutes les raisons d'y croire, dès jeudi à partir de 14h03.
SUIVEZ LE TOUR DE CORSE EN DIRECT SUR EUROSPORT ET EUROSPORT PLAYER.

2011 Rallye des Canaries Peugeot Neuville

Crédit: IRC Series

Tour de Corse
Skoda affute ses armes
11/05/2011 À 16:00
Tour de Corse
Le retour du mythe
31/03/2011 À 11:02