Hifumi Abe, un des visages de la génération 2020 du judo japonais, a conservé le titre de champion du monde en -66 kg, quelques minutes après le sacre de sa soeur cadette Uta (-52 kg), vendredi à Bakou. En finale, Abe (21 ans) a battu le Kazakhe Yerlan Serikzhanov par ippon après à peine plus d'une minute de combat. Le Sud-Coréen An Baul et l'Ukrainien Georgii Zantaraia sont médaillés de bronze.
Un peu plus tôt, Uta Abe, 18 ans seulement, était elle venue à bout de sa compatriote et tenante du titre, Ai Shishime, par ippon dans le golden score (le temps additionnel après les quatre minutes réglementaires de combat). A deux ans des JO 2020 à Tokyo, une journée parfaite pour la fratrie Abe.
Mondiaux 2018
La France en argent, le Japon était trop fort
27/09/2018 À 14:56
Mondiaux 2018
La France face au Japon en finale par équipes
27/09/2018 À 10:24
Mondiaux 2018
Les Bleus se prennent les pieds dans le tatami
25/09/2018 À 18:12