Getty Images

On refait le Grand Prix : Dovizioso équilibriste, Rossi mal payé, Espargaro héroïque

On refait le Grand Prix : Dovizioso équilibriste, Rossi mal payé, Espargaro héroïque

Le 18/11/2018 à 19:25Mis à jour Le 19/11/2018 à 01:11

GRAND PRIX DE LA COMMUNAUTE VALENCIENNE - Andrea Dovizioso (Ducati Team) a pris son destin en main pour finir 2018 sur une bonne note, dimanche. Au détriment d'Alex Rins (Team Suzuki), qui a su céder pour préserver une belle deuxième place. Inédit troisième, Pol Espargaro (KTM Factory) a aussi capitalisé sur les malheurs de Valentino Rossi (Yamaha Factory).

La note : 4/5

Parfois effrayante, la seule course de la saison disputée dans ces conditions dantesques nous a rappelé à quel point tous les pilotes sont des héros sous la pluie. Il y avait du chaos dans l'air à chaque instant, des prises de risques par la force des enjeux particuliers.

Vidéo - Pluie, chutes et la der pour Dovizioso : Les temps forts d'une course folle à Valence

03:09

Le vainqueur : Andrea Dovizioso (Ducati Team)

Au terme d'une saison moins brillante que 2017, qui ne l'aura vu mener le championnat du monde qu'à deux reprises (après les GP n°1 et 3) pour vite perdre pied, l'Italien a su à chaque instant où il en était dans cette course. Le début de seconde partie fut l'instant décisif, celui où il a décidé de passer Valentino Rossi (Yamaha Factory) au révélateur. Jusqu'à pousser son compatriote à la faute. Il aurait pu tout aussi bien tomber, mais il est resté sur la trajectoire gagnante pour finir à 4 victoires contre 3 face à son coéquipier Jorge Lorenzo. Une façon de signifier qu'il était le patron chez Ducati et que Borgo Panigale pourra compter sur lui l'an prochain.

Andrea Dovizioso (Ducati Team) au Grand Prix de Valence 2018

Le héros : Pol Espargaro (KTM Factory)

Un Top 5 mondial et un premier podium pas volés pour le Barcelonais, qui a pas mal chahuté Valentino Rossi (Yamaha Factory). Tout ça avec une chute ! Une place à part aussi dans l'histoire de KTM, à qui il a offert le premier podium majeur.

Le déçu : Valentino Rossi (Yamaha Factory)

On sentait vraiment "Vale" capable d'aller chercher cette victoire. A voir comment sa M1 a décroché, on se dit qu'il y avait une part de loterie dimanche après-midi à Cheste. Il est reparti pour une 13e place, car il lui était impossible de quitter la piste comme ça. Bravo !

Vidéo - En route pour le podium, Rossi aussi est allé au tapis

00:44

Le meilleur des autres : Johann Zarco (Yamaha Tech3)

Bien sûr, on ne parle pas de sa 7e place finale mais du titre de meilleur pilote indépendant que chassait le leader de Tech3. Pas à l'aise, le Cannois a accepté de rétrograder pour faire de la survie. Danilo Petrucci (Ducati Pramac) par terre, il n'a malheureusement pas pu se lâcher comme il l'aurait certainement aimé. Il était pourtant cinquième sur la grille au redémarrage.

Vidéo - Zarco : "Dans la pluie et le froid, on n'a pas réussi à faire fonctionner la moto"

04:32

Le message (à peine) subliminal

Davide Tardozi, manager de Ducati Team, s'est félicité d'avoir Andrea Dovizioso dans ses rangs en fin de cette saison, et pour l'année prochaine… Message à l'attention de Jorge Lorenzo...

Vidéo - Tardozzi : "Avec Dovizioso, on est sûr maintenant d'avoir un champion"

00:23

La stat : 9

Suzuki a compilé neuf podiums cette saison, un nombre remarquable qui correspond au meilleur score depuis 2000.

La vidéo immanquable : Le résumé en caméra embarquée

Vidéo - Glissades, chutes, dépassements... : Retour sur une course de funambules en caméra embarquée

01:51
0
0