Motocyclisme
Grand Prix d'Andalousie

Marquez, touché mais pas coulé : "Champion du monde, c'est encore possible"

Partager avec
Copier
Partager cet article

La douleur au bras était trop forte pour Marc Marquez (Honda), contraint de renoncer au Grand Prix d'Andalousie

Crédit: Getty Images

ParVincent Bregevin
25/07/2020 à 15:42 | Mis à jour 25/07/2020 à 19:24
@VB_eurosport

GRAND PRIX D'ANDALOUSIE - Après avoir tenté un incroyable come-back une semaine après sa fracture de l'humérus, Marc Marquez (Honda) a dû se résoudre à abandonner en Q1 puis à renoncer à la course. L'Espagnol reste cependant convaincu de ses chances de conserver son titre de champion du monde.

Le miracle a tourné court. Une semaine après sa fracture de l'humérus après une chute sur le GP d'Espagne, cinq jours après son opération du bras droit, Marc Marquez était bel et bien en piste à Jerez. Mais l'Espagnol n'est pas allé au bout de son come-back. Après avoir participé aux essais libres, il a abandonné dès son premier tour en Q1, avant de renoncer définitivement à participer à la course dimanche.

Grand Prix d'Andalousie

L'inarrêtable Quartararo prend (encore) la pole

25/07/2020 À 12:56

Le pilote Honda ne regrette pas pour autant d'avoir tenté le coup. "Je ne pensais pas être ici, dès la fin de cette semaine difficile, a-t-il avoué sur DAZN. Mais une fois l'opération passée, si on est passionné, si on a la motivation et, surtout, si on a cet engagement tout en étant conscient et réalistes à l'écoute de son corps, il faut essayer. J'ai vu que j'avais de la force dans le bras, de la mobilité, de la flexibilité et que je ne fatiguais pas trop vite. Mais c'est clair que j'avais toujours mal."

"Plus de force dans le bras"

Marquez a cédé à l'usure. L'Espagnol a affirmé qu'il se sentait très bien après les essais libres de la matinée. Mais ce n'était plus le cas au moment d'aborder la qualification, avec la chaleur et la fatigue accumulée. "Quand j'ai quitté le box, j'ai tout de suite remarqué que quelque chose n'allait pas, a-t-il expliqué. Je ne sais pas si c'est une inflammation ou autre chose, mais je n'avais plus de force dans le bras. Dans ces cas-là, il faut être réaliste. J'avais promis à Honda d'écouter mon corps et mes sensations. J'ai vu que c'était dangereux de continuer. Et dans ces conditions, il valait mieux abandonner."

Le sextuple champion du monde n'est pas résigné pour autant. Si la saison est tronquée, s'il l'aborde blessé, l'Espagnol ne désespère pas de conserver sa couronne. "Mathématiquement, c'est toujours possible, a-t-il insisté. Si je suis là, c'est parce que c'est possible. Et si je vais me remettre au travail dès cet après-midi pour arriver dans les meilleures conditions possibles à Brno, c'est parce que je vois cela possible. Il y a encore beaucoup de courses à venir. Et si je ne peux pas gagner, alors que je ne gagnerai pas. Mais ce ne sera pas par ce que je n'en avais pas la volonté ou parce que je n'ai pas fait les efforts."

Le son de cloche n'est pas différent chez Honda. Le manager Alberto Puig n'a pas de regret après avoir suivi le plan qu'il s'était fixé avec son pilote à la lettre. Et il est confiant sur la capacité de Marquez à revenir en forme. "Marc est très fort, a-t-il souligné. Il voulait essayer et nous voulions lui donner cette opportunité. Nous l'avons toujours soutenu et nous pensons avoir toujours pris les bonnes décisions. Un champion ne peut pas rester à la maison s'il pense avoir sa chance. L'inflammation est trop forte maintenant, mais ça va passer. Il reste encore beaucoup de courses et notre but est d'arriver à Brno dans les meilleures conditions." Rendez-vous est pris.

Marc Marquez si tocca il braccio infortunato prima di salire sulla moto nelle prove del GP di Andalucia, Getty Images

Crédit: Getty Images

Grand Prix d'Andalousie

La légende Rossi, toujours sur le podium depuis 25 ans

28/07/2020 À 14:15
Grand Prix d'Andalousie

Blessure au champagne et chute gag : les protégés de Rossi se sont illustrés...

27/07/2020 À 14:57
Dans le même sujet
MotocyclismeGrand Prix d'Andalousie
Partager avec
Copier
Partager cet article