Quel coup de poker de Brad Binder ! Le pilote Sud-africain a surpris tout le monde lorsqu’il s’est entêté à rouler avec les pneus slicks alors que la piste commençait à lustrer la pluie. Bien lui en a pris car il a finalement coupé la ligne en tête après un dernier tour disputé sur des œufs. Un an après Miguel Oliveira, KTM s’est offert un deuxième succès en Autriche. Deuxième victoire également pour Binder en carrière dans la catégorie-reine, qui a devancé dimanche Pecco Bagnaia (Ducati) et Jorge Martin (Pramac). Retardé par le "flag to flag", Fabio Quartararo (Yamaha Factory) a limité les dégâts au général en finissant 7e. Johann Zarco (Pramac) a quant à lui chuté.
Grand Prix d'Autriche
"Une explosion d'émotion et de frustration" : Vinales s'excuse auprès de Yamaha
14/08/2021 À 14:47
Brad Binder en avait terriblement besoin. Irrégulier depuis le début de l'exercice 2021, il ne pensait sans doute pas remporter le GP d'Autriche, qui plus est avec près de 9 secondes d'avance. Tout s'est joué à quatre tours de l'arrivée, lorsque Marc Marquez (Repsol Honda) s'est déporté sur la droite de la piste pour rentrer aux stands. Suivi de près par Bagnaia, Quartararo, Martin et Mir, le Catalan ne s'attendait pas à voir sur sa gauche la monture orange et noir de Binder entamer les trois derniers tours du Red Bull Ring. La raison d'un tel revirement ? L'apparition de grosses gouttes de pluie sur une piste constamment sous la menace de l'averse depuis le départ. Le risque était trop grand, ont-ils tous pensé. Sauf Binder.

Quartararo sauve les meubles, Zarco perd gros

Lancé à deux tours de l'arrivée alors que les candidats les plus sérieux se démenaient à chauffer les disques pour ne pas chuter, le pilote KTM s'est rapidement échappé, comptant plus de 30 secondes d'avance sur Marc Marquez (15e), finalement à terre après un tour sur les pneus pluie. Rescapés de l'opération "flag to flag", Bagnaia et Martin ont remonté sur le fil un peloton qui s'est joué jusqu'au bout les dernières places sur la boite. Exit le 200e podium de Valentino Rossi (8e) gobé par pour Jorge Martin, vainqueur sur le circuit de Spielberg la semaine passée.
En délicatesse sur sa monture fraîchement enfourchée, Quartararo n'a pas pris de risques inutiles pour obtenir des points précieux (7e). Certes, "El Diablo" (181 pts) a laissé quelques plumes dans la bataille au général face à son nouveau dauphin, Bagnaia (134 pts). Mais le grand perdant du jour est assurément Johann Zarco (132 pts), à terre à 11 tours de l'arrivée. Déjà dans l'ombre du "Martinator" la semaine dernière, le Cannois compte désormais l'équivalent de deux victoires de retard sur son compatriote au général. Le couperet est tombé d'autant plus fort que le pilote Pramac a perdu deux opportunités en or, sur des circuits taillés pour sa monture rutilante, de débloquer son compteur en MotoGP. Au sommet du paddock, l'éclaircie bleue se dessine davantage au-dessus du casque de Quartararo, plus que jamais lancé vers le titre ultime.
Grand Prix d'Autriche
Quartararo, battu d'un souffle par Martin, 2e sur la grille, Zarco 4e
14/08/2021 À 12:54
Grand Prix d'Autriche
Zarco domine les essais libres et s'offre le record du circuit, Quartararo en retrait
13/08/2021 À 14:18