Bagnaia s’offre la passe de trois. Invaincu depuis Assen et son brillant succès en terre hollandaise, Francesco Bagnaia s’est adjugé une troisième victoire consécutive ce dimanche après-midi à l’occasion du Grand Prix d’Autriche de Moto GP. Auteur d’un envol parfait depuis la deuxième place sur la grille, le pilote Ducati a dominé la course de bout en bout pour finalement s’imposer avec moins d’une seconde d’avance sur Fabio Quartararo (Yamaha) et son coéquipier Jack Miller (Ducati).
Grand Prix d'Autriche
Quartararo, le chef d'œuvre : "Je ne sais pas si c'était beau à la télé..."
21/08/2022 À 15:58
Vainqueur pour la cinquième fois depuis le début de l’année, Bagnaia (156 points) poursuit sa lente, mais irrémédiable remontée au classement mondial puisque l’Italien ne compte désormais plus que 44 longueurs de retard sur le leader et épatant deuxième aujourd’hui Fabio Quartararo (200 points). Auteur d’un envol timide qui l’a vu reculer à la sixième place derrière l’Aprilia de Maverick Vinales, le Niçois a ensuite réalisé une course de toute beauté pour finalement arracher la place de meilleur des autres derrière "Pecco".

Fabio Quartararo lors du Grand Prix d'Autriche

Crédit: Getty Images

Zarco termine bien

Parvenu, notamment, à se défaire de la Ducati de Jack Miller grâce à un dépassement pour le moins culotté à la nouvelle chicane dans le 25e tour, Quartararo réalise, lui aussi, une bonne opération au championnat puisque son septième podium en 2022 conjugué à la sixième place de son plus proche rival au classement Aleix Espargaro (Aprilia) lui permet de repousser l’Espagnol à 32 longueurs (168 points) soit un peu plus qu’une victoire d’écart.
Moins à la fête que son compatriote sur un tracé du Red Bull Ring pourtant très favorable à sa Ducati, Johann Zarco (Pramac) a finalement bien limité la casse en terminant au cinquième rang juste derrière l’épatant Luca Marini (VR46). De nouveau handicapé par un envol manqué - il a chuté d’entrée à la douzième place - le Cannois a bien su réagir par la suite même si son dimanche après-midi autrichien fut loin d’être un long fleuve tranquille.
Coupable de plusieurs approximations sur des tentatives de dépassements, ce qui lui a valu à deux reprises de reculer dans la hiérarchie, Zarco a toutefois terminé son Grand Prix sur une bonne note, le pilote Pramac profitant notamment d’une nouvelle bourde de son coéquipier Jorge Martin dans le dernier tour pour s’offrir un septième top 5 cette saison synonyme pour lui de quatrième rang au championnat du monde (125 points).
Forcément très attendu après avoir signé la vieille sa première pole position en catégorie reine, Enea Bastianini (Gresini) n’a en revanche pas fait illusion ce dimanche, la faute tout d’abord à une mise en action très moyenne au signal du starter puis surtout à un tout droit éliminatoire dans le bac à gravier du virage 4 dès le 6e tour de course. Sans doute trahi par sa mécanique, l’Italien a très certainement dit adieu à ses dernières chances de sacre dans les verdoyantes collines autrichiennes.

Enea Bastianini (Ducati) signe sa première pole position en MotoGP lors du Grand Prix d'Autriche

Crédit: Imago

Grand Prix d'Autriche
Quartararo : "Je ne pouvais pas faire mieux, c’est un peu frustrant"
20/08/2022 À 16:04