Ils se sont retrouvés. Un peu plus d'un mois après avoir partagé le podium, au Qatar, Johann Zarco (Ducati Pramac) et Fabio Quartararo (Yamaha Factory) ont remis ça chez eux, ce dimanche, au Grand Prix de France. Cette fois-ci, aucun d'eux n'a gagné, puisque Jack Miller (Ducati Team) a décroché un deuxième succès consécutif. Mais, à leur manière, les deux pilotes tricolores ont réussi une performance héroïque. En faisant de la résistance pour conserver sa troisième place derrière son aîné, Quartararo a repris les commandes du championnat du monde. Tout bon.
Que les pilotes étaient loin d’imaginer un tel scénario, alors que les machines emplissaient la grille de départ sous un ciel dégagé et sur une piste entièrement sèche. Mais ce n’était pas la première fois non plus ce weekend que les conditions atmosphériques jouaient des tours aux pilotes, basculant d’un extrême à un autre. Et qui de mieux pour s’imposer sous ces conditions changeantes que le funambule Jack Miller (Ducati), habitué des chevauchées en tête sous le déluge.
Grand Prix de France
Des hics, des déclics et un résultat historique : Zarco - Quartararo, toujours plus haut
16/05/2021 À 16:08
Largué à l’annonce du flag to flag, le pilote australien de la firme de Borgo Panigale a pu compter sur un rythme d’un autre monde pour remonter sur Fabio Quartararo (Yamaha Factory), alors leader après la première des deux chutes de Marc Marquez (Honda HRC).

Zarco supersonique, Quartararo équilibriste

Rapidement aux avant-postes après un départ réussi sur le sec, Fabio Quartararo a parfaitement géré le passage au stand, malgré la sanction d’un long lap pour une intrusion devant le box de son équipier Viñales. Le Niçois, tel un équilibriste, a maîtrisé les éléments et sa monture pour ne pas caresser le bitume de trop près, contrairement à Marc Marquez, Joan Mir, ou Alex Rins. Malgré le retour des éclaircies au-dessus des casques, le pilote Français a ferraillé pour ne pas céder un podium à la symbolique si forte, à domicile et partagé de surcroît avec un autre tricolore.
L’autre héros, comme souvent cette saison, c’est Johann Zarco. Englué dans le Top 10 avant le changement de monture, le pilote Pramac a attendu la pluie pour effectuer une remontée sensationnelle. Irrésistible sur la piste séchante en pneus pluie, le Cannois est revenu comme un boulet de canon sur son compatriote, à coups de 2" au tour.
Jack Miller inaccessible, les deux tricolores se sont offert un nouveau doublé sur le podium, cette fois-ci à domicile même si devant des tribunes désertes. Récompense à plus d’un titre pour Fabio Quartararo, qui avec le précieux sésame du jour reprend les commandes du championnat du monde pour un point. Revenu d’entre les morts après un départ mitigé, Francesco Bagnaia (Ducati) a fini fort mais doit finalement céder son trône. Roi déchu, Marc Marquez (Repsol Honda) a cru tenir la victoire sur une piste détrempée, mais à trop forcer le pilote Espagnol a par deux fois chuté. Cette fois-ci, ce sont les Français qui ont retenu la leçon.

Johann Zarco (Ducati Pramac) au Grand Prix de France 2021

Crédit: Getty Images

Grand Prix de France
Quartararo, la stratégie du tout ou rien
15/05/2021 À 17:44
Grand Prix de France
La pole à la maison : Quartararo a refait le coup après un dernier tour fou !
15/05/2021 À 12:55