Si ce scénario se concrétise, les motos bleues frappées du célèbre "S" rouge ne seront plus là en 2023. Ce jeudi, à la veille du début des essais libres au Grand Prix de France, Suzuki a en effet publié un communiqué afin d'officialiser son intention de se retirer du MotoGP à l'issue de la saison en cours. "Suzuki Motor Corporation est en discussions avec Dorna concernant la possibilité de mettre fin à sa participation au MotoGP fin 2022", est-il ainsi écrit.
La firme japonaise souhaite opérer un changement stratégique important, au détriment de sa présence dans le paddock. "Malheureusement, la situation économique actuelle et le besoin de concentrer ses efforts sur les grands changements auxquels le monde automobile est confronté ces dernières années contraignent Suzuki à déplacer les coûts et les ressources humaines pour développer de nouvelles technologies", a précisé le communiqué.
Grand Prix de France
Quartararo : "Il nous manque toujours la même chose, je ne peux pas dépasser"
15/05/2022 À 16:26

Mir et Rins en quête d'une nouvelle écurie

Écurie emblématique, Suzuki avait déjà quitté le MotoGP en 2011, avant d'y revenir en 2015. Ce retrait aura pour conséquence d'obliger le champion du monde 2020 Joan Mir (qui aurait des touches chez Honda) et Alex Rins à trouver un guidon ailleurs. "Nous voudrions exprimer notre plus profonde gratitude à notre Suzuki Ecstar Team, à tous ceux qui ont supporté les activités des course de motos Suzuki pendant de nombreuses années et tous les fans de Suzuki, qui nous ont donné leur soutien enthousiaste", a conclu le constructeur nippon.

Joan Mir (Team Suzuki) lors du Grand Prix d'Espagne 2022

Crédit: Getty Images

Grand Prix de France
Les Bleus au pied du podium, Bastianini étonne
15/05/2022 À 12:44