La pluie aura eu raison du Grand Prix. La météo a provoqué l'arrêt définitif de la course de Moto2 en Thaïlande. Pourtant, la direction de course avait décidé de réduire la distance d'un tiers, passant de 24 à 16 tours. Mais la piste glissante, qui a provoqué plusieurs chutes, dont celle du poleman thaïlandais Somkiat Chantra, l'a conduit à agiter le drapeau rouge, synonyme de retour aux stands pour les pilotes.
Alors qu'elle espérait reprendre la course sous un format resserré de cinq tours, l'organisation y a finalement renoncé, devant la pluie qui redoublait d'intensité. L'Italien Tony Arbolino, premier au moment de l'interrupton, s'est donc imposé devant le Tchèque Filip Salac et l'Espagnol Aron Canet, après n'avoie effectué que huit tours. Arbolino et les autres concurrents ne remportent que la moitié des points en jeu pour le championnat du monde, comme le réglement le prévoit quand deux tiers de la distance de la course ne sont pas parcourus.
Grand Prix de Thaïlande
Zarco garde du corps de Bagnaia : le championnat est-il faussé ?
02/10/2022 À 11:56

Le départ de la MotoGP prévu pour 10h55

Bien qu'annoncée depuis plusieurs jours, la pluie n'avait jusque-là pas perturbé le programme du week-end, organisé en pleine saison humide. Les averses abondantes devrait rebattre les cartes pour la course MotoGP, dont le départ est prévu à 10h55 heure française. "Je ne regarde même pas la météo, ils annoncent de la pluie pour les cinq prochains mois. On va vite s'adapter", avait ironisé samedi le pilote français Johann Zarco (Ducati-Pramac).
Leader du championnat du monde de MotoGP, le Français Fabio Quartararo (Yamaha) a suivi les événements de Moto2 depuis la voie des stands, décontracté, en shorts. Mais les nouvelles conditions, alors que les essais libres et les qualifications se sont déroulées sur piste sèche, vendredi et samedi, le poussent à revoir sa stratégie. Il doit s'élancer de la deuxième ligne, derrière son rival italien Francesco Bagnaia (Ducati), qui espère combler à Buriram une partie des 18 points le séparant du Niçois au classement.
Le poleman italien Marco Bezzecchi (Ducati-VR46) et l'Espagnol Jorge Martin (ESP/Ducati-Pramac) complètent la première ligne 100% Ducati. Mis à rude épreuve avec trois courses ces trois dernières semaines, le paddock souffle le week-end prochain, mais à distance de son camp de base. L'Australie se profile le 16 octobre, puis la Malaisie (23 octobre). La saison 2022 s'achève le 6 novembre à Valence.
Grand Prix de Thaïlande
Quartararo perd très gros dans le chaos
02/10/2022 À 09:40
Grand Prix de Thaïlande
Quartararo connaît ce refrain : "On est limités par le moteur…"
01/10/2022 À 12:00