Voilà qui devrait encore renforcer la thèse de Fabio Quartararo (Yamaha Petronas SRT). Ces dernières semaines, le Français a émis l'idée que la version 2019 de la M1 pouvait être plus performante que sa dernière mise à jour. La qualification du Grand Prix de Valence, ce samedi, ne lui a certainement pas donné tort : son coéquipier Franco Morbidelli, qui ne dispose pas de toutes les évolutions des autres "Yamaha Boys", s'est brillamment offert la pole position.

Saison 2021
Lorenzo out, Crutchlow in : Yamaha change de pilote d'essais pour 2021
14/11/2020 À 11:59

L'Italien avait déjà été le meilleur des pilotes du constructeur japonais la semaine dernière, sur ce même circuit, dans le cadre du Grand Prix d'Europe. Au bout d'une séance particulièrement animée, Morbidelli a établi la référence en 1'30"191, profitant notamment de l'amélioration de la piste en fin d'exercice.

Quartararo, lui, n'a pu en tirer le même bénéfice. Le Français avait préalablement dû s'extirper de la Q1 et a donc manqué d'un train de pneus neufs pour pouvoir retrouver les hauteurs.

Fabio Quartararo (Yamaha Petronas SRT) lors des essais libres du Grand Prix de Valence, le 13 novembre 2020

Crédit: Getty Images

Le Niçois a dû se contenter du 11e temps, à 0"673. Ce qui, aussi fou que cela puisse paraître, ne constitue pas une mauvaise opération pour lui. "El Diablo" a en effet devancé d'une position Joan Mir (Suzuki Team), leader du championnat du monde avec 37 unités de marge. Alex Rins, qui compte le même nombre de points que Quartararo, n'a pas fait mieux que le 14e temps.

Zarco à l'affût

Après avoir vu ses rêves de titre s'envoler ces dernières semaines, le prodige tricolore avait dit vouloir sauver la place de dauphin au championnat du monde et cette conjoncture peut lui permettre de faire un pas supplémentaire vers cet objectif.

Preuve que la qualification est longtemps restée indécise, aucun pilote d'usine ne s'est installé en première ligne. Jack Miller (Ducati Pramac) et Takaaki Nakagami (Honda LCR) ont été les plus proches poursuivants de Morbidelli.

Très consistant depuis le début du week-end, Johann Zarco (Ducati Esponsorama) a réussi le 4e temps devant Pol Espargaro (KTM Factory) et Maverick Viñales (Yamaha Factory). Valentino Rossi, lui, s'est difficilement intercalé au 16e rang. Loin, très loin derrière son protégé.

Valentino Rossi (Yamaha Factory) au Grand Prix de Valence 2020

Crédit: Getty Images

Grand Prix de Valence
Pour Quartararo, horizon obscurci… et pas d'éclaircie ?
13/11/2020 À 13:27
Grand Prix d'Europe
Quartararo : "J'ai perdu le championnat, je suis triste"
08/11/2020 À 19:48