Assen s’est trouvé un nouveau patron. Alors que Maverick Vinales (Yamaha) a dominé quasiment tout le week-end, faisant poindre un semblant de renaissance après plusieurs courses en perdition, c’est bien Fabio Quartararo (Yamaha) qui a eu le dernier mot. Auteur d’une démonstration, en solitaire, le Français signe son quatrième succès de la saison et part en vacances pour quelques semaines avec un matelas de 34 points d’avance sur Johann Zarco (Ducati), quatrième aujourd’hui. Maverick Vinales et Joan Mir (Suzuki) accompagnent Quartararo sur le podium.
Grand Prix des Pays-Bas
Quartararo, la tête en vacances, les yeux vers le titre
30/06/2021 À 22:37
Au Pays-Bas, on s’attendait à un duel âpre entre Maverick Vinales et Fabio Quartararo, au regard de ces 71 millièmes qui les avaient départagés lors des qualifications. Finalement, le pilote Français du team principal Yamaha a fait cavalier seul pour signer une victoire autoritaire. L’Espagnol, qui n’avait laissé que les essais 4 à son coéquipier, a perdu trop de terrain au départ, cédant à l’envol parfait, et un peu musclé, de Quartararo. Francesco Bagnaia, au guidon de sa Ducati, a tenté de jouer les trouble-fête en menant les premiers kilomètres. Il a opposé une belle résistance au Français, jusqu’à céder au sixième tour. Il a ensuite dû observer une pénalité pour ne pas avoir respecté les limites de la piste, une erreur qui lui a sans doute coûté le podium.

Une course impériale pour un patron en devenir

Une fois qu’il était débarrassé de Bagnaia, Quartararo n’avait plus aucun rival sur la piste. Dans une zone de confort qui sied tant aux patrons, il a enchaîné les tours rapides comme un métronome, signant une avance qui a parfois dépassé les 4 secondes. La sanction de Bagnaia, tombée au 15e tour, a failli remettre Vinales en selle. L’Espagnol a grappillé une poignée de dixièmes sur son coéquipier lors des derniers tours, mais sa réaction d’orgueil a été trop tardive pour faire vaciller le leader. Pour Yamaha, cela reste un joli doublé, avant des courses qui devraient être plus favorables à la concurrence.
Repêché de la Q1 et miraculeusement qualifié cinquième sur la grille de départ, Yohann Zarco a limité les dégâts. Il a tenté de se battre pour le podium, sans rien pouvoir faire face à Joan Mir (Suzuki). Le champion du monde sortant s’est fendu d’une belle remontée depuis sa dixième place, à l’image de Marc Marquez (Honda). Auteur de la pire qualification de sa carrière (20e rang), le vainqueur du GP d’Allemagne a hissé sa moto jusqu’à la septième place. La course a en revanche été moins joyeuse pour Valentino Rossi, victime d’une grosse chute au virage 7 du 8e tour.
Fabio Quartararo était venu à Assen avec l’ambition de gagner plus de points que ses rivaux. Avec cette victoire impériale, il a carrément assommé la concurrence. Le voilà désormais avec respectivement 34 et 47 points d’avance sur Johann Zarco et Francesco Bagnaia, ses plus proches poursuivants. Les deux pilotes Ducati doivent attendre les futurs rendez-vous, plus avantageux pour leur moto, avec impatience. En attendant, Quartararo s’envole au championnat.
Grand Prix des Pays-Bas
Quartararo : "J'avais vraiment mal au bras"
27/06/2021 À 14:24
Grand Prix des Pays-Bas
Raul Fernandez l'emporte aux Pays-Bas et remet la pression sur Gardner
27/06/2021 À 11:53