Fabio Quartararo va partir en vacances avec une pointe d'amertume. Grand favori du Grand Prix des Pays-Bas, dimanche, le Français a non seulement chuté à deux reprises mais il a aussi été pénalisé. Les commissaires de course ont effectivement décidé de lui infliger une pénalité après sa tentative de dépassement sur Aleix Espargaro, jugée "trop ambitieuse", qui a condamné les chances de victoire du Français et de son rival espagnol.
À Silverstone, le champion du monde en titre devra donc effectuer un "long lap penalty", c'est-à-dire emprunter une portion plus longue du circuit, durant l'un des trois premiers tours du prochain Grand Prix. Le Niçois a bien du mal à accepter cette sanction. "Maintenant, vous ne pouvez plus tenter un dépassement parce qu'ils vont vous juger 'trop ambitieux', a écrit le pilote Yamaha dans un message posté sur les réseaux sociaux. La prochaine fois, je ne tenterai pas de dépassement pour ne pas prendre de pénalité."
Grand Prix des Pays-Bas
Quartararo, une erreur qui coûte cher : il sera pénalisé à Silvestone
26/06/2022 À 16:47
Pour Quartararo, cette sanction est profondément injuste. "Depuis le début de l'année, des pilotes ont eu des 'incidents de course' mais apparemment le mien était trop dangereux", a-t-il ajouté. À Barcelone, par exemple, Takaaki Nakagami (Honda LCR) avait été épargné alors que sa mésaventure du premier virage avait entraîné l'abandon de Francesco Bagnaia (Ducati), candidat au titre, et la blessure d'Alex Rins (Suzuki). Alors, deux poids deux mesures ? C'est ce qu'a sous-entendu le Français dans une dernière phrase pleine d'ironie : "Félicitations aux commissaires pour le superbe travail qu'ils réalisent."
Grand Prix des Pays-Bas
Quartararo : "J'ai fait des erreurs stupides"
26/06/2022 À 16:26