Adam Peaty (26 ans), déjà victorieux du 100 m brasse en 2014, 2016 et 2018, s'est imposé en 57"66 lors des Championnats d'Europe, à dix semaines des Jeux Olympiques de Tokyo (23 juillet-8 août). "C'est vraiment difficile de passer sous les 58 secondes quand vous êtes en plein cycle de travail en vue de cet été" mais "tout le travail effectué a payé", se félicite-t-il.
Le brasseur britannique star, aussi triple champion d'Europe en titre du 50 m brasse, est également triple champion du monde en titre sur ces deux distances (2015, 2017 et 2019). Peaty avait dominé tant les séries (58.26) que les demi-finales (57.67) lundi. Sur 50 m dos, course non olympique, Kolesnikov n'en finit plus d'accélérer : le Russe de vingt ans a conservé l'or continental en abaissant encore son record du monde en finale, en 23"80.
Je savais que je pouvais nager plus vite en finale
Championnats d'Europe
En argent sur 50 m papillon, Hénique apporte une cinquième médaille à la France
23/05/2021 À 17:04
La veille, il était devenu le premier homme à passer sous la barre des 24 secondes, en 23"93, en demi-finales. Le précédent record du monde (24.00), déjà sa propriété, datait des Championnats d'Europe 2018 à Glasgow. "J'ai nagé ma demi-finale du 100 m quinze minutes avant, donc j'étais un peu fatigué. Mais en même temps, je me suis senti plein d'énergie mentalement", raconte-t-il.
Kolesnikov, triple champion d'Europe il y a trois ans (50 m dos, 100 m dos et 4x100 m messieurs), décroche ainsi son premier titre individuel dans le bassin hongrois, au lendemain de celui obtenu avec le 4x100 m messieurs. Il nagera la finale du 100 m mercredi soir. Il en détient la meilleure performance mondiale de la saison, en 47"31. A trente ans, Ranomi Kromowidjojo est elle inoxydable: la Néerlandaise s'est offert le 50 m, en 23"97, devant la championne olympique en titre, la Danoise Pernille Blume et la Polonaise Katarzyna Wasick (24.17). Sa première médaille d'or internationale en grand bassin depuis cinq ans.
"Je savais que je pouvais nager plus vite en finale. Je me suis sentie forte dans l'eau aujourd'hui (mardi). Juste en dessous des 24 sec, ce n'est pas si loin de mon record personnel (23"85)", souligne la championne olympique 2012 et championne du monde 2013 de l'aller simple.

Les podiums de la deuxième journée mardi

DAMES
  • 800 m
1. Simona Quadarella (ITA) 8:20.23
2. Anastasia Kirpichnikova (RUS) 8:21.86
3. Anna Egorova (RUS) 8:26.56
  • 100 m papillon
1. Marie Wattel (FRA) 57.37
. Anna Ntoutounaki (GRE) 57.37
3. Louise Hansson (SWE) 57.56
  • 50 m
1. Ranomi Kromowidjojo (NED) 23.97
2. Pernille Blume (DEN) 24.17
. Katarzyna Wasick (POL) 24.17
MESSIEURS
  • 100 m brasse
1. Adam Peaty (GBR) 57.66
2. Arno Kamminga (NED) 58.10
3. James Wilby (GBR) 58.58
  • 50 m dos
1. Kliment Kolesnikov (RUS) 23.80 (record du monde)
2. Robert-Andrei Glinta (ROM) 24.42
3. Hugo Gonzalez de Oliveira (ESP) 24.47
MIXTE
  • 4x200 m
1. Grande-Bretagne 7:26.67
2. Italie 7:29.35
3. Russie 7:31.54
Championnats d'Europe
Encore loin du compte : Manaudou seulement 5e du 50 m à Budapest, à deux mois des JO
23/05/2021 À 16:39
Championnats d'Europe
Meilleur chrono personnel cette saison : Manaudou en finale du 50 m
22/05/2021 À 17:53