Qui d'autre que lui ? Comme en 2017, Martin Fourcade est notre sportif français de l'année. Malgré la concurrence, rude, du nouveau recordman du monde du décathlon, Kevin Mayer, ou des Bleus, rois du monde en football depuis cet été en Russie. Le trio Griezmann-Varane-Mbappé a sans doute payé l'éclatement des voix, mais aucun d'entre eux ne cochait toutes les cases pour venir déloger le maître du biathlon mondial.
A force de le voir banaliser l'exceptionnel, Martin Fourcade a fini par nous habituer à ce qui devrait nous sidérer. Sa norme n'a plus rien de normal. Hiver après hiver, il accumule les titres et les faits de gloire. Il n'avait pas besoin de cette année 2018 pour s'ancrer dans la légende du biathlon et celle du sport français. Mais s'il était déjà au sommet, sur des cimes où peu parviennent à s'aventurer, il a réussi à s'élever encore plus haut. 2018 restera probablement sa meilleure année, et ce n'est pas peu dire tant ce qui avait précédé était déjà remarquable.
Sur toute la ligne, Martin Fourcade a répondu présent. Le "tout venant", d'abord : la Coupe du monde. Un 7e gros globe de cristal consécutif. Du jamais vu. Le Catalan a dépassé Ole Einar Bjoerndalen et ses six couronnes. Au passage, Fourcade a dominé toutes les spécialités : sprint, individuel, poursuite, mass start. Razzia totale sur les petits globes. Impossible de faire mieux avec, en prime, cette invraisemblable série de vingt podiums.
Sportif de l’année - France
Sportif français de l'année : Alaphilippe comme Loeb et Fourcade
30/12/2020 À 05:03
https://i.eurosport.com/2018/12/19/2485965.jpg

Le roi de Pyeongchang

S'il n'y avait eu "que" cela, il aurait déjà été dans la course à sa propre succession. La preuve, l'an dernier, son sacre en Coupe du monde et son titre aux Mondiaux sur la poursuite avaient suffi à le consacrer comme notre sportif de l'année. Mais les Jeux Olympiques sont venus donner encore un autre souffle à sa campagne 2018. Martin Fourcade a été LE sportif des J.O. de Pyeongchang. Pas seulement du simple point de vue franco-français. Au tableau des médailles individuelles, il a été le numéro un, tout court. Ils ne sont que deux à avoir remporté trois médailles d'or en Corée du Sud : Johannes Klaebo et lui.
Mais le fondeur norvégien a obtenu deux de ses trois titres dans des épreuves collectives. Fourcade, lui, a gagné une fois en relais, mais à deux reprises tout seul comme un grand. Le pire, ou le meilleur, c'est que son bilan aurait pu être plus remarquable encore. On songe notamment à l'individuel, où il a bêtement laissé filer une victoire qui lui tendait les bras. Mais faire la fine bouche avec Fourcade, c'est presque du blasphème.
L'excellence de cette cuvée, cumulée à celle des précédentes saisons, lui permet, cerise sur le gâteau, de devenir le sportif français le plus titré de toute l'histoire des Jeux Olympiques. Cette donnée a sans aucun doute pesé, en plus de ses performances 2018, au moment du vote. Ces derniers mois, ces derniers Jeux, ont définitivement placé Martin Fourcade parmi les plus grands champions de l'histoire du sport français, toutes disciplines confondues. Plus personne ne s'étonne de ce qu'il accomplit, mais ce n'est pas une raison pour ne pas souligner le caractère exceptionnel de ces accomplissements.

Martin Fourcade embrasse le globe de la mass start, le 25 mars 2018 à Tyumen.

Crédit: Getty Images

Sa plus belle année ?

Dans l'entretien qu'il nous a accordé, le Catalan note qu'il a déjà été plus dominateur. Il a raison. Mais c'est justement ce qui rend sa dernière saison formidable. Pour la première fois depuis bien longtemps, il a trouvé à qui parler. Johannes Boe, plus jeune et impressionnant sur les skis, a constitué une vraie et durable menace. La manière dont Fourcade a relevé le gant en dit long sur le caractère du personnage. Voilà pourquoi sans être celle de sa plus féroce domination, 2018 restera donc peut-être sa plus belle année.
Il y a deux ans, après avoir aligné son troisième podium consécutif dans notre classement, il nous paraissait incongru que ce bonhomme-là n'ait pas encore été désigné sportif de l'année par notre rédaction. Il y a toujours eu un autre monstre, Renaud Lavillenie ou Teddy Riner par exemple, pour le coiffer au poteau. L'an passé, une injustice a été réparée. Et voilà que cette année, Martin Fourcade devient après Sébastien Loeb le deuxième champion depuis 2004 à être récompensé plus d'une fois. Un témoignage parmi d'autres de sa place à part dans le paysage sportif français au XXIe siècle. Et cette histoire-là continue de s'écrire.
https://i.eurosport.com/2018/12/19/2486018.jpg