2. Rafael Nadal

Pays : Espagne
Sport : Tennis
Nombre de points : 217
Nombre de citations : 25
Meilleur classement : 1er
Classement 2016 : -
Il y a un an, à la même date, Rafael Nadal n'était même pas encore un revenant. Plus un porté disparu. Sevré de titres majeurs depuis deux ans et demi, contraint à un nouvel arrêt prématuré pour cause d'énième visite à l'infirmerie, le néo-trentenaire semblait loin de ses fastes passés. Il devenait même audacieux d'imaginer un avenir radieux pour lui. Un an plus tard, l'Espagnol compte deux titres du Grand Chelem supplémentaires et il est redevenu numéro un mondial. Moralité : ne jamais enterrer un tel champion. Ja-mais.
Sportifs de l'année 2017
Federer, le grand retour du roi
29/12/2017 À 12:02
Pourtant, il parait raisonnable de dire que la saison vécue par l'enfant de Manacor possède quelque chose de miraculeux. Personne, pas même lui, n'aurait envisagé une telle réussite. Il n'en demandait sans doute pas tant, d'ailleurs. Ce fut du "vintage Rafa" en 2017, avec en point d'orgue, évidemment, sa decima parisienne. Trois ans après, Nadal est redevenu le maître absolu de l'ocre. Il n'a laissé que des miettes à une concurrence à terre. 10e titre à Monte-Carlo, 10e titre à Barcelone, et surtout 10e titre à Roland-Garros. Trois decimas pour le prix d'une. Un triptyque ahurissant quand on sait qu'aucun autre joueur dans l'histoire du tennis n'a remporté dix fois le même tournoi.
La place de N.1, cerise sur le gâteau
S'il n'y avait eu que son triomphe parisien, cela aurait suffi à conférer à son année un caractère exceptionnel. Mais il ne s'est pas arrêté là. Plus inattendue encore aura été sa victoire à l'US Open. Nadal n'avait plus gagné le moindre titre sur dur depuis le mois de janvier 2014 à Doha. Même au creux de sa vague, il était envisageable de le revoir briller un jour sur terre battue. Mais triompher à nouveau à Flushing, c'était une autre histoire. Bien sûr, il a bénéficié de circonstances favorables, avec un tableau hors normes et pas un seul membre du Top 20 à affronter. Mais qu'importe. Ce 16e titre majeur n'en reste pas moins exceptionnel pour lui.

Nadal a conquis son 16e majeur d'une main de fer : sa victoire en vidéo

La cerise sur le gâteau, c'est sans doute ce retour à la première place mondiale, conséquence de ses six titres conquis cette saison, une des meilleures de sa carrière. Après avoir fait mine de s'en désintéresser, il a fait en sorte de la valider, sans quoi il ne serait pas venu à Bercy alors que son genou sifflait à nouveau. C'est d'ailleurs un motif d'inquiétude à l'orée de cette année 2018. Mais il sera temps d'en reparler. Ici, c'est des douze derniers mois dont il s'agit, pas des douze prochains. Et il aura incontestablement été un des grands personnages de l'année.
Les 25 membres de la rédaction ayant pris part au vote l'ont tous cité dans leur Top 10. 21 l'ont placé sur leur podium. Et six en ont fait leur numéro un de l'année. Il ne lui aura manqué que 13 points pour terminer un cran plus haut et apparaitre à nouveau à notre palmarès, comme en 2010. Ah, s'il avait gagné un petit set de plus un certain dimanche de janvier...
https://i.eurosport.com/2017/12/28/2235702.jpg
Sportifs de l'année 2017
Hirscher toujours plus proche des sommets
27/12/2017 À 15:01