Omnisport
Sportifs de l’année

Lafargue ou l'éloge de la persévérance

Partager avec
Copier
Partager cet article

Quentin Lafargue

Crédits Eurosport

ParMaxime Battistella
15/12/2019 à 22:07 | Mis à jour 16/12/2019 à 16:13

SPORTIFS FRANCAIS DE L'ANNEE - Comme chaque année, la rédaction vous dévoile son classement des sportifs français de l'année. A la 10e place de cette cuvée 2019, on retrouve Quentin Lafargue, le spécialiste du kilomètre en cyclisme sur piste qui a décroché l'or aux Mondiaux et a confirmé par la suite son statut de maître de la discipline.

10. Quentin Lafargue

Sport : Cyclisme
Nombre de points : 42
Nombre de citations : 10
Meilleur classement : 4e
Classement 2018 : Non classé

Sportifs de l’année

Biles ou la révolution permanente

27/12/2019 À 12:56

Pourquoi lui ?

Moins exposé médiatiquement que beaucoup d’autres champions français, Quentin Lafargue aurait pu être l’un des grands oubliés de notre palmarès de fin d’année. Mais force est de constater qu’il a mis toutes les chances de côté en 2019 pour bien mériter sa place dans notre top 10. A 29 ans, le coureur cycliste girondin, spécialiste des épreuves de vitesse, a conquis le premier titre mondial de sa carrière sur le kilomètre contre-la-montre, sa discipline fétiche. Et cette consécration, il ne la doit qu’à sa persévérance.

Car on avait fini par se demander s’il allait concrétiser son immense potentiel qui avait éclaté au grand jour en 2008 au Cap en Afrique du Sud où il avait raflé trois couronnes planétaires (vitesse individuelle, par équipes et kilomètre) chez les juniors. Mais chez les grands, Lafargue a mis sept ans pour s’offrir son premier podium international avec une médaille de bronze en vitesse aux championnats du monde, relativement éclipsée à l’époque par le sacre de Grégory Baugé. En 2016, malgré une médaille de bronze mondiale sur le kilomètre, il n’est pas sélectionné pour les Jeux Olympiques de Rio.

Le coup est rude pour Lafargue, mais le garçon a de la ressource et le prouve quelques semaines seulement après les JO en s’octroyant son premier titre continental sur le kiliomètre aux championnats d’Europe. Dans une discipline où des champions exceptionnels comme Arnaud Tournant et François Pervis, tous deux quadruples champions du monde, ont fait le bonheur du cyclisme sur piste tricolore, difficile de se faire un nom. Et pourtant, Quentin Lafargue y est parvenu en 2019, car son année ne s’est pas limitée à un coup d'éclat sur la scène planétaire en Pologne. Il a répondu présent lors de chaque événement majeur.

Il est ainsi allé chercher cet été son dixième titre national, le quatrième sur le kilomètre, puis la couronne européenne à l’automne, preuve d’une régularité au plus haut niveau exceptionnelle. "Nous n'avons jamais eu si peu de temps de récupération entre la qualification et la finale. Je fais partie des sprinters qui enchainent relativement bien les tours, comme en vitesse par équipes (il est aussi vice-champion du monde en vitesse par équipes, ndlr). En finale, une fois la mi-course passée, ça se joue beaucoup dans la tête", a-t-il alors fait remarquer. Quel dommage que le kilomètre, discipline pourtant mythique de la piste, ne figure pas au programme des Jeux de Tokyo...

Une entame de feu et une gestion parfaite : comment Lafargue est devenu le roi du kilomètre

00:01:58

Son année en 5 dates

  • 19 janvier : Quentin Lafargue commence l’année par une belle deuxième place en Coupe du monde à Cambridge dans l’épreuve du keirin. Seul le Néozélandais Edward Dawkins le devance.
  • 27 février : Avec Michaël D'Almeida, Sébastien Vigier et Grégory Baugé, il décroche la médaille d'argent en vitesse par équipes aux Mondiaux de Pruskow en Pologne. Les Bleus sont battus en finale par les Pays-Bas.
  • 1er mars : Le Girondin est sacré pour la première fois de sa carrière champion du monde du kilomètre à Pruskow. Vainqueur en 1’00’’029, il devance en finale le Néerlandais Theo Bos (1’00’’388) et son compatriote Michaël D’Almeida (1’00’’826).
  • 15 août : Il décroche son quatrième titre de champion de France du kilomètre en 1’00’’682 devant Michaël D’Almeida (1’01’’065) et François Pervis 1’01’’483.
  • 20 octobre : Il réalise le triplé en devenant champion d’Europe du kilomètre à Apeldoorn aux Pays-Bas en 1’00’’289. Le podium est le même qu’aux Mondiaux sept mois plus tôt : le Néerlandais Theo Bos (1’00’’409) est médaillé d’argent et le Français Michaël D’Almeida (1’00’’663) de bronze.
Sportifs de l’année

Sportifs de l'année : le classement complet

27/12/2019 À 11:48
Sportifs de l’année

Sportifs français de l'année : Le classement complet

27/12/2019 À 08:05
Dans le même sujet
OmnisportSportifs de l’année
Partager avec
Copier
Partager cet article

Dernières infos

Omnisport

Episode par épisode, l'intégrale des Grands Récits

IL Y A 5 HEURES

Vidéos récentes

Omnisport

Entre la boxe, le judo et la lutte : voici le sambo, le sport qui rêve de devenir olympique

00:01:45

Les plus lus

Liga

Une décote de 100 millions : Dembélé, l'inexorable dégringolade

HIER À 13:02
Voir plus