Eurosport

Un talent fou et une vraie personnalité : voici Kevin Mayer, la déca-star

Un talent fou et une vraie personnalité : voici Kevin Mayer, la déca-star

Le 20/12/2016 à 07:58Mis à jour Le 22/12/2016 à 14:43

SPORTIFS FRANCAIS DE L'ANNEE - On continue de remonter le fil de notre Top 10 des champions français qui ont marqué cette année 2016. Au 9e rang, Kevin Mayer, vice-champion olympique du décathlon à Rio.

Du lundi 19 au mercredi 28 décembre, Eurosport.fr dévoile son Top 10 des sportifs français de l'année 2016. 25 membres de la rédaction ont pris part au vote, donnant chacun leur propre Top 10. Chacun des 25 votants donne 10 noms pour chacun des deux classements. Le premier reçoit dix points, le deuxième neuf points et ainsi de suite jusqu'au 10e, qui se voit attribuer un point. Les points sont ensuite cumulés. Ce mardi, nous révélons le 9e du classement.

9. Kevin Mayer

Points : 65
Citations : 16 (sur 25 votants)
Meilleur classement : 2e (1 votant)
Classement 2015 : Non classé
Sport : Athlétisme

Kevin Mayer et Ashton Eaton à l'arrivée du 1500m du décathlon des JO de Rio

Kevin Mayer et Ashton Eaton à l'arrivée du 1500m du décathlon des JO de RioAFP

Pourquoi lui?

Attention, mini spoiler : de tous ceux qui ont pris part aux Jeux de Rio cet été, Kevin Mayer est le seul à être reparti sans médaille d'or tout en figurant parmi les dix premiers de notre classement des sportifs français de l'année 2016. Le décathlonien n'a pris "que" la médaille d'argent dans la cité carioca. Pourtant, près des deux tiers des membres de la rédaction (16 sur 25, exactement), ont choisi de le citer parmi leurs 10 noms. Preuve qu'il a réellement marqué les esprits cet été. Par sa performance, bien sûr. Par sa personnalité, aussi, sans doute.

Si Kevin Mayer n'a pas été champion olympique, c'est surtout parce qu'il doit composer avec un monstre dans sa discipline. Ashton Eaton, recordman du monde, double champion du monde et désormais double champion olympique, est vraiment un immense champion. L'Américain est donc resté au sommet, mais il a été titillé comme jamais par un Kevin Mayer épatant pendant deux jours au Stade Olympique de Rio. En pulvérisant son record personnel du haut de ses 8834 points, le natif d'Argenteuil a signé la plus remarquable performance tricolore dans ces J.O. en athlétisme.

Mayer a d'abord effacé des tablettes le record de Christian Plaziat, dont les 8575 points faisaient office de référence depuis 26 ans et les Championnats d'Europe de Split. C'est dire. Mais au-delà de ces considérations franco-françaises, Mayer est surtout devenu le 6e meilleur performeur mondial de tous les temps au décathlon. A défaut de coinquérir le titre olympique, il a donc pris place parmi les grandes références de cette épreuve pas comme les autres, dont la dramaturgie et l'esprit unique touchent, voire fascinent.

Kevin Mayer a impressionné, mais il a aussi séduit. Sa fraicheur, son enthousiasme, son ambition clairement assumée mais doublée d'un grand respect pour ses pairs, à commencer par Eaton lui-même, ont permis au grand public de découvrir un vrai personnage. Encore jeune, disposant sans doute d'une marge de progression supplémentaire, il peut s'imposer dans les années à venir comme une figure majeure de l'athlétisme français, au même titre qu'un Renaud Lavillenie. En attendant, il restera comme un des grands coups de cœur de ces Jeux de Rio.

Kevin Mayer, médaille d'argent du décathlon

Kevin Mayer, médaille d'argent du décathlonAFP

Son année en 5 dates

  • 30 mai : En terminant deuxième du prestigieux décathlon de Götsis avec un total de 8446 points, Mayer flirte avec le record de France et s'assure largement les minimas pour les Jeux de Rio.
  • 17 août : A l'issue de la première journée du décathlon olympique, Kevin Mayer pointe à la 4e place, avec 4435 points et deux records personnels à la longueur et sur 400m. Mais il n'est qu'à 75 points de la médaille d'argent, sachant que la deuxième journée lui est plus favorable.
  • 18 août : Avec notamment un nouveau record à la perche (5,40m), le Francilien décroche la médaille d'argent derrière Ashton Eaton, avec la clé un nouveau record de France, établi à 8834 points.
  • 17 septembre : Un mois après les Jeux, Mayer prend part au Décastar de Talence, mais, épuisé, il décide de renoncer à l'issue de la première journée.
  • 1er décembre : Kevin Mayer est désigné athlète français de l'année 2016 par la Fédération française d'athlétisme.
Le Top 10 France
0
0