Getty Images

Virtue - Moir, une victoire sans contestation mais pas sans histoire

Virtue - Moir, une victoire sans contestation mais pas sans histoire

Le 20/02/2018 à 12:20Mis à jour Le 20/02/2018 à 12:56

JO PYEONGCHANG 2018 - Si le couple canadien Virtue - Moir a gagné le plus logiquement du monde la danse sur glace, la présence dans le jury de la présidente de la Fédération canadienne et sa notation étonnent. Sans que cela ait changé quoi que ce soit.

Si la victoire de Tessa Virtue et Scott Moir ne souffre d'aucune réserve ni contestation, le choix du jury a quelque peu interpellé, même si son importance est à relativiser. Lors de l'épreuve de la danse sur glace, le Canada n'a choisi personne d'autre que Leanna Caron, la présidente de la Fédération canadienne.

Une décision dont s'était insurgé Didier Gailhaguet, président de la Fédération française des sports de glace, sur BFM TV : "Quand vous avez des présidentes de Fédération qui se sentent obligées d'être dans le jury pour mieux défendre leurs sportifs, je me dis que ça sent la panique à bord, expliquait-il. Jamais une telle idée nous serait venue à l'esprit. Il y a des règles, un code d'éthique..."

Les Canadiens avantagés ? Pas vraiment, non

S'il ne s'agit pas d'accuser qui que ce soit de favoritisme et surtout pas de contester la victoire des Canadiens, force est de constater que la juge de la nation à la feuille d'érable s'est montrée sévère à l'encontre des Français. Tout en étant très généreuse avec le couple Tessa Virtue et Scott Moir. Lors du programme libre, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont reçu vingt-sept "10" en composantes sur les 45 notes délivrées par les neuf juges. Aucune de ces notes parfaites n'est venue de la part de Leanna Caron.

L'heure des embrassades pour Papadakis-Cizeron et Virtue-Moir après une supebre bataille.

L'heure des embrassades pour Papadakis-Cizeron et Virtue-Moir après une supebre bataille.Getty Images

Au contraire, la juge canadienne en a donné quatre à Virtue - Moir, sur les 24 reçues par le duo canadien. Une différence de notation déjà valable lors du programme court, avec quatre "10" (sur 18) à zéro (sur 19) en faveur du couple Virtue - Moir.

Mais, même avec un autre juge, la finalité aurait sans doute été la même. Déjà car la moins bonne et la meilleure note des juges sont supprimées. Et parce que les Canadiens ont gagné sur un autre terrain. C'est en tout cas également l'avis de Philippe Pélissier, 13e de l'épreuve hommes aux JO 1968 de Grenoble : "Artistiquement et émotionnellement, ils ont été supérieurs aux Français, explique-t-il sans détour. On peut analyser tel ou tel détail, mais ça ne change rien à l'impression globale. Le couple canadien est du point de vue spectacle très largement supérieur au couple français, il faut être malhonnête ou chauvin pour ne pas reconnaitre ça."

0
0
Nouvelles vidéos