Alexis Laipsker : le stratège de la maison Pokerstars

Alexis Laipsker : le stratège de la maison Pokerstars

Le 06/06/2013 à 08:57Mis à jour

C'est un homme de l'ombre qui aime la lumière. Le responsable de la communication de Pokerstars est devenu une figure incontournable du poker français. Présentateur de la Maison du Bluff et de Tribune poker, l'homme est un touche à tout. Dans cet entretien, Alexis Laipsker évoque la stratégie de sa Room et dresse un état des lieux du poker en France. Rencontre avec la tête pensante de Pokerstars.

Quel bilan faîtes-vous de cette saison 3 de la Maison du Bluff dont la diffusion vient de s'achever ? Une bonne vitrine pour Pokerstars ?

On peut faire deux types de bilans : le premier est chiffré, nous avons touché près de 8 millions de téléspectateurs, auxquels il faut ajouter 1,2 millions de vues pour le streaming live, à cela il faut encore ajouter la VOD. Ce qui est évidemment une immense satisfaction. Ces chiffres confirment que le programme touche le grand public et dépasse largement le cadre de la communauté des joueurs de poker. Un autre bilan, plus subjectif, est celui de la qualité de l’émission. Chacun a son opinion, mais une chose est devenue évidente : La Maison du Bluff s’est imposée dans le paysage du poker français. C’est désormais un des grands rendez-vous. C’est effectivement une bonne vitrine pour PokerStars qui peut montrer qu’à côte des FCOOP, des EPT et des FPS, le poker amateur est également à l’honneur.

Que répondez-vous aux critiques que certains joueurs formulent sur ce  type de format Télé-réalité ?

Notre plus grande satisfaction – en dehors de la réussite de l’émission en elle-même – c’est que la perception des joueurs a considérablement évolué. Les critiques dont vous parlez concernent uniquement une petite partie de la communauté des joueurs, et relèvent davantage des premières saisons, mais depuis l’an dernier il y a une véritable attente, y compris auprès de très bons joueurs. Ces critiques étaient essentiellement dues à une incompréhension : il ne s’agit pas de filmer de bons joueurs, mais justement des amateurs. Et de permettre à l’un d’entre eux de vivre un rêve en touchant 100.000€ pour jouer au poker, d’intégrer la Team PokerStars ! Aujourd’hui, les joueurs ont compris qu’il s’agit d’un divertissement et ils suivent l’émission avec plaisir, tout comme le grand public.

Vous animez aussi Tribune poker sur ma Chaîne Sport. Êtes-vous satisfait des retours concernant l’émission ?

Il est difficile de faire un bilan car nous n’avons tourné que 7 émissions. Néanmoins les retours sont bons et la chaîne est satisfaite des audiences. Avec Marion Nedellec, nous prenons beaucoup de plaisir à l’animer. C’est aujourd’hui la seule émission d’information sur le poker à la télévision. J’invite tout le monde à nous suivre chaque second jeudi du mois à 19h sur Ma Chaine Sport, l’émission est suivie d’un tournoi gratuit.

Quel état des lieux dressez-vous du marché  du poker en France ?

Le marché français arrive à maturité, nous sommes dans une phase de stabilisation. Par ailleurs, comme les autres secteurs, l’industrie du jeu est touchée par la crise. Je pense que dans un avenir proche, de petits et moyens opérateurs vont mettre la clé sous la porte. Je suis de nature optimiste et j’ai donc envie de regarder vers l’avenir où une possible fusion des marchés espagnols, italiens et français permettrait de créer une seconde explosion du marché. Lucide, l’ARJEL ne cesse de faire des recommandations dans ce sens, mais cela prend du temps.

Considérez-vous que Pokerstars occupe la place de Leader sur le marché du poker en France ? Combien existe-t-il de comptes actifs sur Pokerstars ?

Qui propose les plus gros tournois online ? PokerStars. Qui organise les plus beaux tournois live ? PokerStars. Qui permet à des amateurs de passer à la télé ? Encore PokerStars. Selon moi, c’est ça être leader : ne pas se contenter d’aligner des chiffres, mais être capable de proposer un éventail de promotions si large que chaque joueur, quel que soit ses habitudes de jeu et son niveau, puisse être comblé. Sur ce point, PokerStars n’a aucun rival. Je ne vous demande pas de me croire sur parole : allez visiter régulièrement la page « Promotion » du site, vous y découvrirez chaque semaine des nouveautés dont certaines sont très originales.

Quel est le rôle d'ambassadeurs comme Nadal et Ronaldo dans le dispositif de communication de Pokerstars ?

Ils permettent de faire connaître la marque et de véhiculer les valeurs de PokerStars : esprit de compétition, fairplay, envie d’apprendre et de progresser, respect des règles… Lors de son arrivée, Nadal n’a pas caché qu’il était novice. Et plutôt que de faire croire qu’il s’agissait d’un joueur aguerri, PokerStars a préféré être honnête et permettre à tout le monde de suivre son évolution et ses progrès. Aujourd’hui il a un niveau de poker très correct. PokerStars a d’ailleurs permis à ses joueurs de le rencontrer à Paris.

Quel a été l'accueil du nouveau logiciel Zoom ?

Il y a beaucoup d’enthousiasme, surtout auprès de joueurs récréatifs qui ont envie de jouer sans attendre. Zoom leur permet de supprimer tous les temps morts du jeu : dès qu’une main ne leur plait pas, ils cliquent et ils reçoivent de nouvelles cartes et jouent un nouveau coup contre d’autres adversaires. C’est magique. Sans aucune expérience, sans aucun niveau de jeu particulier, même un novice peut jouer environ 300 mains de l’heure ! Là encore, vous ne trouverez cela sur aucun autre site de poker.

Comment réagissez-vous au reportage de Spécial Investigation diffusé récemment sur Canal Plus qui pointe la triche dans le poker Online ?

Nous savons tous quoi penser de ce genre de reportages. Le but n’est pas d’informer, ni même de dénoncer, mais de faire du sensationnel. Ceux qui connaissent un peu le poker ont pu noter des passages vraiment ridicules et des incohérences. Mais la télé a parfois besoin de cela. Je vous rassure, cela ne change pas grand-chose : ceux qui jouent continueront de jouer, ceux qui se méfient continueront de se méfier. PokerStars dispose d’un département sécurité qui couvre tous les domaines : dépôt, vérifications de comptes, surveillances des tables, etc. Il ne s’agit pas d’un seul employé derrière un bureau, mais bien d’un département entier. C’est, de loin, le site qui dispose du plus grand département dans ce genre et c’est pour cette raison que PokerStars est réputé pour être le site le plus sécurisé au monde. La room a été fondée il y a 13 ans, et des petits malins qui pensent avoir trouvé une faille, il y en a eu ! Si aujourd’hui PokerStars attire plus d’un joueur sur deux dans le monde entier, c’est avant tout parce qu’ils sont en sécurité.

Et sinon, avez-vous quand même le temps de continuer à jouer au Poker ?

Oui, je joue régulièrement. Le poker est avant tout une passion, ce qui explique que je puisse y consacrer autant de temps et surtout conserver la même flamme. Aujourd’hui je joue de manière récréative, afin de conserver mon niveau et de m’informer des évolutions du jeu. Et pour me faire plaisir, bien sûr. C’est le plus passionnant des jeux.

0
0