Getty Images

Dakar - Sébastien Loeb remporte la 6e étape à San Juan Marcano, Stéphane Peterhansel perd 18 minutes

Loeb continue son festival, Peterhansel perd encore du temps
Par Eurosport

Le 13/01/2019 à 21:56Mis à jour Le 13/01/2019 à 22:27

DAKAR 2019 - Sébastien Loeb (PH Sport) a remporté, dimanche, la 6e étape de l'épreuve entre Arequipa et San Juan Marcona et repris la 2e place du général à Stéphane Peterhansel (Mini) qui a perdu 18 minutes. Deuxième de l'étape à +2'17", Nasser Al-Attiyah (Toyota) a consolidé sa position de leader. Le Qatari devance Loeb de 37'43" et Peterhansel de 41'14".

Increvable Sébastien Loeb. Le pilote du Team PH Sport a encore animé les débats samedi au Pérou en remportant la 6e étape de l'édition 2019 du Dakar. L'Alsacien, qui a bouclé les 336 kilomètres de spéciale en 3h39'21", a devancé Nasser Al-Attiyah (Toyota), 2e à +2'17" et Carlos Sainz (Mini), 3e à +6'56". Pourri par les problèmes depuis le début de l'épreuve, l'Espagnol a signé son meilleur résultat cette année sur l'épreuve.

Pour Al-Attiyah, qui filait tout droit vers la victoire, une énorme erreur de navigation dans les quinze derniers kilomètres lui a coûté l'étape et un peu de temps au général. Dimanche soir, son avance sur Loeb a légèrement fondu : +37'43". Un matelas intéressant mais pas encore suffisant pour crier victoire.

"Nous avons pris la mauvaise vallée, et il a fallu tourner un bon bout de temps pour faire demi-tour et reprendre la bonne piste. On a perdu quelques minutes comme cela, mais je suis tout de même content de notre position", a indiqué le pilote Toyota. "La performance a quand même été bonne, même si je sais que Sébastien se bat et qu’il y a une bataille à mener. Ce n’est pas vraiment confortable, mais c’est bien d’avoir passé cette journée qi était très difficile."

Loeb passe Peterhansel au général

Impérial lors de cette sixième levée, Loeb a réussi une nouvelle journée productive sur les routes péruviennes. Une journée idéale qui lui a rapporté un troisième succès d'étape. Le Français a également fait la bonne opération du jour en récupérant la 2e place du général à Peterhansel, en difficulté pendant toute l'étape suite à des erreurs de navigation. Sixième de l'étape à +18'49" de Loeb, "Mister Dakar" est désormais repoussé à plus de 40 minutes d'Al-Attiyah.

Sans réussir la course parfaite, Loeb s'est satisfait d'avoir évité tous les pièges du tracé. Un parcours qui lui avait coûté l'abandon lors de l'édition 2018. "Ça a bien roulé, mais on a fait des fautes. On a vu que Nasser avait fait la même (dans les 15 derniers kilomètres, ndlr), donc on a tous dû laisser deux minutes. On a tourné un peu pour trouver un way-point, mais je pense que d’autres aussi, c’était une journée compliquée", a-t-il reconnu.

Loeb a même chassé ses démons de 2018 en passant à côté du trou où il était resté coincé. Et cette fois, tout s'est bien passé. "On ne s’est pas tanké, mais on ne s’est pas fait piéger. Je suis bien content d’être à l’arrivée. Mais ce n’est pas fini, il y en a encore beaucoup qui nous attendent".