Une séparation amère en place publique. Mardi, c’est un séisme qui s’est abattu sur le monde automobile français avec l’annonce de la fin de la collaboration entre Sébastien Loeb et Daniel Elena, tandem de choc pendant 23 ans. Mais les résultats récents décevants, notamment lors du dernier Dakar, ont poussé Loeb et son équipe Prodrive à changer de cap. "J'ai reçu un appel de Seb aujourd'hui, expliquait ainsi Elena mardi dans une vidéo au ton virulent. Prodrive a décidé que je ne faisais pas l'affaire, que je n'étais pas assez motivé, que je n'avais pas assez d'expérience".
Ce mercredi, Prodrive, par l’intermédiaire de David Richards, son patron historique, a répondu en creux aux attaques d’Elena. Sans se cacher du rôle joué dans cette décision. "Nous avons consulté Sébastien sur toute la question", assure le patron de Prodrive auprès de DirtFish. "Bien sûr, une décision de cette nature ne se prend pas à la légère, mais il faut regarder les choses objectivement et parfois prendre des décisions difficiles. Si l'on regarde les résultats et ce qui s'est passé, le Dakar est unique, tout a changé ces dernières années. Ce n'est plus l'épreuve que c'était en Afrique ou en Amérique du Sud, c'est unique en matière de navigation. Il faut énormément d'expérience et d'entraînement."
Dakar
Plus de dunes et de sable : Le tracé du troisième Dakar saoudien présenté
11/05/2021 À 17:44
Expliquant que chaque performance avait été passée au "microscope", Prodrive n’a pas vu d’autre solution que séparer le duo historique, après 23 ans d’histoire commune. "Tout changement au sein d'une entreprise est difficile et n'est pas à prendre à la légère, et ça s'est fait en pleine concertation avec tout le monde, assure Richards. Nous étions parfaitement conscients de la relation de longue date entre Sébastien et Daniel, et ce n'est pas quelque chose que nous aurions suggéré si nous n'avions pas pensé que Sébastien accepterait les conclusions auxquelles nous étions tous arrivés."
Reste désormais le plus dur pour l’équipe : trouver la personne idoine pour accompagner Loeb. "Ce n'est pas facile de trouver quelqu'un qui a le niveau d'expérience requis pour ce type d'épreuve, je tiens à le souligner, détaille le patron de Prodrive. Les exigences de navigation ont drastiquement changé, et c'est la clé de toute cette situation, il est temps de faire venir quelqu'un d'autre. Sébastien est déterminé à gagner le Dakar, et nous voudrions remporter la Coupe du monde de Rallye-Raid l'année prochaine, donc c'est le moment, nous avons le temps de résoudre tout ça". Sans Elena donc…

Loeb et Elena, des galériens embarqués dans la nuit

Dakar
Elena appelle Loeb à quitter Prodrive : "S'il a les couilles, on repart ensemble"
17/03/2021 À 16:41
Dakar
La fin d'une ère : Loeb se sépare d'Elena, non sans orage
16/03/2021 À 17:42