La nouvelle a fait l'effet d'un tremblement de terre mardi dans le sport automobile. Après 23 ans de succès communs, Sébastien Loeb a annoncé qu'il n'allait plus courir avec son co-pilote Daniel Elena. "J'ai reçu un appel de Seb aujourd'hui. Prodrive a décidé que je ne faisais pas l'affaire, que je n'étais pas assez motivé, que je n'avais pas assez d'expérience", a notamment lâché le Monégasque sur sa page Facebook dans la foulée.
Au lendemain des faits, la colère n'est toujours pas retombée. Même si Daniel Elena assure que cette annonce ne cassera pas son amitié avec le nonuple champion du monde des rallyes. "Aujourd'hui, je ne connais pas les tenants et les aboutissants, mais je ne veux pas les connaître. Sébastien avait quand même la voix qui tremblait lorsqu'il m'a appelé (mardi). C'est une décision dure, a-t-il souligné sur RMC. Une heure après avoir communiqué sur nos réseaux sociaux, on a fait un apéro Facetime ensemble. L'amitié Loeb-Elena n'est pas morte, au contraire elle sera toujours là. Mais me voir débarquer pour l'ultime défi de sa carrière, ça me fait chier."
Grands récits
Daniel Elena, le roi d'à côté
29/10/2018 À 23:23
Je suis ouvert à Seb mais pas avec cette équipe
L'ex-compère de Sébastien Loeb a ainsi appelé l'Alsacien à quitter Prodrive. "Je leur ai dis à Prodrive de ne pas compter sur moi s'ils revenaient sur leur décision, car c'est moi qui ne reviendrais pas, a-t-il indiqué dans un premier temps. Si Seb a les couilles et qu'il m'entend, on repart ensemble. On relève le challenge et tu leur dis 'au revoir les rosbifs", on se fixe de nouveaux défis avec une autre équipe. Et on leur montrera qu'on sait gagner. Moi je suis ouvert à Seb mais pas avec cette équipe."
Daniel Elena a également tenu à répondre à Prodrive, concernant son supposé manque de motivation. "Ils ont quand même dit que je n'étais pas motivé, ce qui est faux, a-t-il martelé. Quand on est arrivé à l'étape marathon, je me suis levé deux heures avant lui pour faire des réparations. Je me suis toujours demerdé. Je considère que j'ai toujours fait mon job. J'ai été débarqué comme une merde.Les Anglais ne comprennent pas le beau language du sport automobile. Ce n'est pas grave, qu'ils restent dans leur monde."

Prodrive justifie sa décision

Un peu plus tôt dans la journée, Prodrive avait justifié sa décision d'écarter Daniel Elena. "Nous avons consulté Sébastien sur toute la question, a assuré le patron de l'équipe auprès de DirtFish. Bien sûr, une décision de cette nature ne se prend pas à la légère, mais il faut regarder les choses objectivement et parfois prendre des décisions difficiles. Si l'on regarde les résultats et ce qui s'est passé, le Dakar est unique, tout a changé ces dernières années. Ce n'est plus l'épreuve que c'était en Afrique ou en Amérique du Sud, c'est unique en matière de navigation. Il faut énormément d'expérience et d'entraînement."
Lors de la 8e étape entre Sakaka et Neom, le 11 janvier dernier, Sebastien Loeb et Daniel Elena (BRX) sont restés bloqués plusieurs heures dans le désert saoudien à cause de crevaisons avant d'abandonner. Une mésaventure qui marquera peut-être leur dernière course commune. A moins que Sébastien Loeb ne suive l'appel de son désormais ancien co-pilote.

Loeb et Elena, des galériens embarqués dans la nuit

Dakar
Plus de dunes et de sable : Le tracé du troisième Dakar saoudien présenté
11/05/2021 À 17:44
Dakar
Prodrive répond à Elena après son éviction : "Des conclusions auxquelles nous étions tous arrivés"
17/03/2021 À 14:52