Avec 96 centièmes d’avance après la première manche, Alexis Pinturault avait presque tout à perdre au moment de refermer le portillon de la mythique Chuenisbärgli. Mais le Savoyard a fait parler son expérience et signé, sans jamais s’affoler et avec au contraire un maximum de panache, le meilleur temps de la seconde manche pour s’offrir sa 32e victoire en Coupe du monde.

C’est aussi son deuxième succès d’affilée en géant, trois semaines après avoir levé les bras à Alta Badia. Déjà vainqueur au même endroit en 2017, il égale au passage Jean-Claude Killy, lui aussi lauréat deux fois à Adelboden en 1967 et 1968. "Pintu" peut rêver de la passe de trois avec un nouveau géant dès samedi sur la même piste.

Adelboden
214 points en trois courses, Wengen annulé : ça ressemble à la voie royale pour Pinturault
11/01/2021 À 17:45

Sa 2e manche de feu : revivez le chef-d'oeuvre de Pinturault en vidéo

La pression n'a pas de prise sur "Pintu"

Au classement général, le skieur de Courchevel compte désormais 60 points d’avance sur le tenant du titre Aleksander Aamodt Kilde, auteur d’une grande seconde manche grâce à laquelle il est remonté à la quatrième place. Le Norvégien n’a toutefois pas pu se mêler à bagarre pour le podium tant, derrière Alexis Pinturault, Filip Zubcic et Marco Odermatt ont été au-dessus du lot. Auteur du deuxième meilleur temps de la seconde manche à seulement sept centièmes de Pinturault, le Croate a signé une magnifique deuxième place, à tout de même 1’’04 du Français au total, devant le local Marco Odermatt.

Le triomphe de ‘’Pintu’’ fait oublier la débâcle de ses compartiotes dans cette seconde manche. Si Romain Faivre se classe 17ème, les autres tricolores sont loin : Thibaut Favrot (23ème), Cyprien Sarrazin (25ème) et Victor Muffat-Jeandet (27ème). A l’inverse, la Norvège place quatre des siens dans le Top 10 mais loin, très loin, d’un Alexis Pinturault intouchable ce vendredi. Le Savoyard a confirmé que la pression n’avait pas de prise sur lui, signant une douzième victoire sur quinze courses en refermant le portillon ! La mythique Chuenisbärgli l’attend de nouveau dès ce samedi pour un nouveau géant dont il sera l’écrasant favori.

Pinturault a mis une claque à la concurrence : sa première manche en vidéo

Adelboden
Noël, des couacs aussi inhabituels qu'inquiétants
10/01/2021 À 16:29
Adelboden
Pinturault savoure sa belle moisson à Adel : "Briller sur cette piste était magnifique"
10/01/2021 À 16:22