Getty Images

Super-G de Beaver Creek : Max Franz double la mise et prend les commandes de la Coupe du monde

Franz a surgi du brouillard pour faire coup double

Le 01/12/2018 à 21:05Mis à jour Le 02/12/2018 à 01:31

Max Franz a dompté la Birds of Prey samedi pour signer son deuxième succès de la saison et prendre la tête de la Coupe du monde. L'Autrichien a remporté le super-G de Beaver Creek, perturbé par le mauvais temps, en devançant Mauro Cavieziel (+0''33), encore placé. C'est un trio composé d'Aksel Lund Svindal, Dominik Paris et Aleksander Aamodt Kilde (+0''41) qui complète le podium.

Coup double pour Max Franz. Vainqueur de la première descente de la saison à Lake Louise, la semaine dernière, l'Autrichien a cette fois signé son premier succès de la saison en super-G, à Beaver Creek. Sur une piste amputée de sa partie haute, et enneigée à souhaits, le skieur de Klagenfurt a signé une copie pleine de maîtrise sur la Birds of Prey. Il a devancé sur le podium le surprenant Mauro Caviezel, 2e à +0"33 et un improbable trio composé d'Aksel Lund Svindal, Dominik Paris et Aleksander Aamodt Kilde. Les trois hommes ont bouclé leur course à +0"41 de Franz. C'est la première fois depuis 2006 - et le trio Lindsey Vonn-Nadia Styger-Michaela Dorfmeister co-vainqueur à Hafjell/Kvitfjell - que trois skieurs montent en même temps sur un podium de Coupe du monde.

Rapide, tactique, et excellent sur le bas du tracé, plus favorable aux descendeurs, Franz a dominé toute la concurrence et surtout repris le dossard rouge de leader du classement générale de la Coupe du monde. En rouge lors de la descente vendredi, Franz n'aura passé qu'une course sans son bien. Un bien repris à son compatriote Vincent Kriechmayr. Septième de la course à +0"58 de Franz, le tenant du titre de ce Super-G n'a pu que limiter les dégâts sur le tracé américain.

Vidéo - Franz a volé sur le bas pour confirmer sa forme du moment

01:29

Allègre signe son acte de naissance, Théaux et Pinturault frustrés

Chez les Bleus, c'est une petite soupe à la grimace pour les ténors. Et un gros sourire pour Nils Allegre. Le skieur de Serre Chevalier a signé samedi la meilleure performance de sa carrière en Coupe du monde en prenant une superbe 13e place (à +0"73 du vainqueur). Lancé chez les grands fin 2016 à Val Gardena, Allègre, dossard 38 sur le dos, n'avait terminé qu'à deux reprises dans le Top 30 en Coupe du monde : lors des Super-G à Val Gardena (25e) et Kvitfjell (28e) la saison dernière. Cette course signe donc son acte de naissance.

Longtemps dans le Top 10, Adrien Théaux et Alexis Pinturault ont finalement bouclé la course en dehors de ce dernier. La faute à des gros dossards capables de profiter des conditions météo plus propices à la performance, dont le surprenant Autrichien Christoph Krenn, 6e avec son dossard 35 (à +0"46). Onzième à +0"70 de Franz, Théaux, meilleur Français sur ce super-G, a quand même signé une prestation de bonne facture sur une piste qu'il apprécie. Sixième au moment de couper la ligne, Pinturault a finalement terminé à la 16e place (à +0"89). Victor Muffat-Jeandet a lui pris la 18e place avec son dossard 31 (à +0"95).

Passée cette course frustrante pour les spécialistes de la technique, place désormais au géant. Après plus d'un mois de frustration après l'annulation de l'ouverture à Sölden, les fauves vont être lâchés dimanche. Pour Pinturault, ce sera l'occasion de croiser le fer avec Marcel Hirscher, resté au chaud samedi.

0
0