On attendait Feuz ou Caviezel, on a eu Odermatt. Le jeune Suisse de 22 ans a créé la surprise ce vendredi en remportant la première victoire de sa carrière à l’occasion du Super-G de Beaver Creek, aux Etats-Unis. Sur la "Birds of Prey", le champion du monde junior de la discipline a devancé le Norvégien Aleksander Aamodt Kilde (+0"10) et l’Autrichien Matthias Mayer (+0"14), qui conforte son statut de leader du général. Si les Français sont globalement passés à côté, Alexis Pinturault a pris une belle 4e place.

Odermatt avait pris tous les risques

Beaver Creek
L'amer week-end de Pinturault
09/12/2019 À 07:32
Décidément, le début de saison réserve de sacrées surprises. Après la victoire de Thomas Dressen à Lake Louise, ce super-G de Beaver Creek aura une nouvelle fois échappé aux grands favoris. Parti avec le dossard 2 sur les épaules, Marco Odermatt avait pris le parti de s’engager à 200% et de prendre tous les risques dès le mur, d’entrée de jeu. En mode "full attaque", le Suisse est même passé tout près de la sortie de piste après une trentaine de secondes, au même endroit qu’Adrien Théaux avant lui. Mais contrairement au Français, l’Helvète a su faire parler ses qualités de géantiste pour se maintenir en piste. Et ça a payé.

Malgré une grosse frayeur, Odermatt a foncé : son run victorieux en vidéo

Le Suisse, auteur à Lake Louise de son meilleur résultat (7e) dans la discipline, est ressorti de la partie technique avec une vitesse bien supérieure à ses adversaires et a réalisé une fin de parcours quasi parfaite. Il fallait bien ça pour devancer Aleksander Aamodt Kilde au Colorado. Héroïque dans un mur qui ne lui était pourtant pas favorable sur le papier (- 0’’02), le Norvégien aura signé la course parfaite jusqu’au troisième intermédiaire (- 0’’39). A ce instant, on ne voyait plus comment ce Super-G pouvait lui échapper. C’était sans compter sur une grosse faute au Golden Eagle. Privé de vitesse, Kilde a finalement échoué à un dixième de Marco Odermatt, juste devant le leader de la Coupe du monde, Matthias Mayer (+ 0’’14).
Pinturault a cru au podium
Côté Français, heureusement qu’il y avait Alexis Pinturault. Le skieur de Courchevel, qui n’avait pas disputé le Super-G de Lake Louise, a réalisé une superbe opération dans l’optique du classement général en prenant une 4e place sur la Birds of Prey. Le Tricolore, en tête au premier intermédiaire, aura longtemps cru pouvoir décrocher son premier podium dans la discipline depuis sa victoire à Lenzerheide en mars 2014 mais il en a été expulsé par Kilde. Ça aura été plus difficile pour les autres Français, à l’image des expérimentés Adrien Théaux (sorti) et Johan Clarey (40e). On notera tout de même la correcte 17e place (+ 1’’64) de Nils Allegre.

Pinturault n'a pas fait d'erreur mais il a manqué de vitesse

Beaver Creek
Ford, star à domicile
08/12/2019 À 20:41
Beaver Creek
Ford en tête, Pinturault loin du compte
08/12/2019 À 17:45