Zoom

Slalom : Grange est redevenu le patron

Slalom : Grange est redevenu le patron des Bleus

Le 05/01/2014 à 15:26Mis à jour Le 06/01/2014 à 09:30

Si Jean-Baptiste Grange tutoie de nouveau les sommets en slalom, Alexis Pinturault reste sur deux abandons en deux courses. C’est l’heure de faire le point avant un mois qui proposera cinq slaloms en trois semaines, dont celui de Bormio disputé ce lundi (14h45).

A raison, le mois de janvier est considéré comme celui des slalomeurs. Après Levi et Val d’Isère, cinq nouvelles épreuves entre les piquets serrés sont au programme avant le début des Jeux Olympiques : Bormio (6 janvier), Adelboden (12 janvier), Wengen (19 janvier), Kitzbühel (26 janvier) et Schladming (28 janvier). Où en sont les différentes chances tricolores ?

JEAN-BAPTISTE GRANGE
Classement slalom : 5e avec 86 points

Champion du monde en 2011 à Garmisch, Grange a connu des hauts et des bas en slalom depuis. Cet hiver, le Mauriennais de 29 ans semble avoir retrouvé toutes ses sensations au milieu des piquets serrés. Pour preuve, ses deux tops 10 lors des deux premiers slaloms de l’hiver à Levi (7e) puis à Val d’Isère (4e) et sa récente victoire en Coupe d’Europe, à Chamonix, le week-end dernier. L’objectif sera de poursuivre cette belle série à Bormio lundi. Une piste qui lui a laissé un goût amer au fond de la gorge. En 2008, c’est ici-même qu’il s’était classé 16e lors des finales et avait laissé filer le globe de cristal de la spécialité, au profit de l’Italien Manfred Moelgg.

ALEXIS PINTURAULT
Classement slalom : Non classé (0 point)

Deux slaloms, deux sorties de piste. A Levi puis à Val d’Isère, Alexis Pinturault n’a pas été capable de rivaliser avec les meilleurs. Tout du moins, jusqu’au bout. En Finlande, le skieur de Courchevel (14e à mi-course) avait pris tous les risques lors du second passage pour faire son retard. En vain. Sur les neiges françaises, il n’a pas pu défendre sa couronne obtenue l’hiver dernier. Une faute survenue après un excès d’agressivité sur la Face de Bellevarde.

STEVE MISSILLIER
Classement slalom : 19e avec 26 points

Devenu papa pour la première fois début décembre, le skieur du Grand-Bornand vit un début d’hiver en dents de scie. Après une prometteuse 10e place à Levi en ouverture, le Français a connu le même sort que Pinturault à Val d’Isère. Sa sixième place lors du premier slalom de Coupe d’Europe à Chamonix doit le remettre dans le droit chemin.

JULIEN LIZEROUX
Classement slalom : 27e avec 14 points

Julien Lizeroux revient de loin. Très loin. Avant l’ouverture de la saison, il nous confiait un désir simple : être au départ d’une seconde manche. Dès Levi, il a tapé dans le mille en obtenant la 17e place en Laponie. A Val d’Isère, le skieur de La Plagne n’a pu accrocher un billet pour le passage final. Mais le ski est là. Et Lizeroux semble aller de mieux en mieux. Depuis le 18 décembre, il a compilé deux podiums en trois courses de Coupe d’Europe, dont une victoire à Chamonix (pour un centième !), samedi, après s’être porté en tête à mi-course. En janvier, Lizeroux aura pour objectif de marquer des points précieux en vue d’un possible billet pour les JO. Même si Sotchi est encore loin, pour Lizeroux, les Jeux n’ont pourtant jamais semblé aussi proches.

VICTOR MUFFAT JEANDET
Classement slalom : 38e, 5 points

A ce jour, Victor Muffat Jeandet compte 41 départs en Coupe du monde. Dont 27 en slalom, sa spécialité. Déçu à Levi, le skieur d’Aix-les-Bains a relevé légèrement la tête à Val d’Isère (26e). En nets progrès cet hiver, le Français joue très gros en janvier. Lui aussi peut légitimement convoiter un billet pour Sotchi. Pour cela, il lui faudra élever son niveau. Dès lundi à Bormio.

0
0