Le patron est de retour ! Malgré un hiver compliqué, à l’image de sa sortie de piste dès le deuxième piquet samedi et une piste qui a fortement marqué après une dizaine de passages, Henrik Kristoffersen s’est offert ce dimanche sa deuxième victoire de la saison en remportant le slalom de Chamonix. En tête à l’issue de la première manche, le Norvégien a tenu bon pour devancer les Suisses Rmaon Zenhausern (+0’’28) et Sandro Simonet (+0’’66), auteur de la plus grosse remontée de l’histoire du slalom (27 places gagnées). Les Français ont encore brillé avec une belle 4e place pour Victor Muffat-Jeandet.

Chamonix
Muffat-Jeandet, symbole de la montée en puissance française
31/01/2021 À 16:46

On savait que les remontées étaient possibles. Surtout à Chamonix où la facilité de la piste favorise les coureurs s’élançant en début de manche. Surtout quand la piste casse autant que cela a été le cas aujourd’hui. Et ça n’a pas loupé. Bon dernier à mi-parcours, Sandro Simonet a réussi le coup parfait en réalisant le meilleur temps de la seconde manche, avec près d’une demi-seconde d’avance sur la concurrence. Et, comme son compatriote Aerni hier (de 27e à 4e), le Suisse a remonté bon nombre de skieurs. A l’arrivée, il gagne 27 places, un record dans l’histoire du slalom en Coupe du monde, et s’offre le premier podium de sa carrière. Mais, pour la victoire, il n’y avait rien à faire. La faute à un grand Kristoffersen.

Henrik Kristoffersen / Chamonix

Crédit: Getty Images

Pinturault a coincé

Déjà monstrueux en première manche où il aurait eu plus d’une demi-seconde d’avance sans une faute sur le bas, le Norvégien s’est parfaitement adapté aux conditions difficiles de la seconde, où la piste a cassé, rendant très compliqué de skier proche du piquet. Compliqué mais pas impossible pour le champion du monde de géant. Toujours aussi solide physiquement, avec un ski posé et plaqué au sol, Kristoffersen n’a pas perdu le fil pour résister à Ramon Zenhaeusern et s’offrir son 2e succès de l’hiver, après Madonna di Campiglio. Le Suisse se contentera lui d’un nouveau podium (2e, +0’’28) après hier, au terme d’une belle remontée (+9). Mais un slalom se joue en deux manches et, à ce jeu, Henrik Kristoffersen était au-dessus de la concurrence. Même si les Français ont bien résisté.

Impérial, Kristoffersen a douché les espoirs de doublé suisse : les courses du podium en vidéo

Pourtant, après la déception Clément Noël, éliminé dès la première manche, c’est Alexis Pinturault qui a légèrement déçu. Incapable de se libérer véritablement en raison de l’état de la piste après sa 2e place en première manche, le skieur de Courchevel a reculé mais marque tout de même de précieux points (8e, +1’’31) dans l’optique du général. Le meilleur Français a donc été Victor Muffat-Jeandet. A l’affût après le tracé initial (15e), l’Aixois a parfaitement su se lâcher en seconde manche pour gagner 11 places et égaler son meilleur résultat en carrière dans la discipline (4e, +1’’03), à égalité avec l’Autrichien Adrien Pertl, qui aura remonté 21 places. Troisième Français qualifié pour la deuxième manche, Jean-Baptiste Grange en a lui aussi profité pour se replacer avec une belle 12e place (+1’’55). Seulement 6e, son deuxième plus mauvais résultat de l’hiver, Marco Schwarz a quasi assuré le petit globe de slalom, avec 156 points d’avance sur Zenhaeusern, à deux courses de la fin.

Alexis Pinturault durant le slalom de Chamonix

Crédit: Getty Images

Chamonix
Muffat-Jeandet : "Continuer dans cette voie et, un jour, le podium sera de mon côté"
31/01/2021 À 14:14
Chamonix
Pinturault : "Il y a eu un gros manque de sel sur la seconde manche"
31/01/2021 À 14:12