Getty Images

Au pied du podium, Pinturault rêve à nouveau en grand du gros globe

Au pied du podium, Pinturault rêve à nouveau en grand du gros globe

Le 29/02/2020 à 13:53Mis à jour Le 29/02/2020 à 14:57

HINTERSTODER - Alexis Pinturault s'est remis en selle dans la course au gros globe en terminant quatrième du super-G, samedi en Italie, où Aleksander Aamodt Kilde a chuté et Henrik Kristoffersen a pris la 22e place. C'est le local Vincent Kriechmayr, parti avec le dossard 1, qui l'a emporté, signant sa sixième victoire en carrière.

La bagarre pour le gros globe de cristal a vécu un premier tournant. Alors qu'il avait la possibilité de scorer dans sa discipline de prédilection, Aleksander Aamodt Kilde a été contraint à l'abandon lors du Super-G d'Hinterstoder, disputé samedi en Autriche. Sur une piste compliquée, le Norvégien a chuté, sans gravité bien que son gadin ait été spectaculaire, la faute à un excès d'engagement sur un tracé qui demandait de la douceur. Extrêmement régulier et jamais pris à défaut cette saison dans les disciplines de vitesse (son seul abandon était en slalom géant à Beaver Creek), Kilde a baissé pavillon au moment où on l'attendait le moins.

Son zéro pointé a profité directement à Alexis Pinturault. Passé à côté lors du géant à Naeba la semaine dernière, le skieur de Courchevel a pris une brillante 4e place, au pied du podium à 0"04 de Vincent Kriechmayr, vainqueur de ce Super-G avec son dossard 1. Le Français a récupéré 50 points bienvenus sur Kilde et réduit son écart à 74 points. Il reste deux épreuves à Pinturault, le combiné alpin prévu dimanche, et le slalom géant prévu lundi pour faire de ce week-end un tournant personnel dans la quête de son premier gros globe de cristal.

L'autre larron de cette bagarre pour le général, Henrik Kristoffersen, a marqué neuf points pour sa grande première en Super-G avec sa 22e place (à 3"48). Le Norvégien sera lui aussi dangereux dimanche et lundi, tout comme… Kilde à l'aise partout.

Vidéo - Kristoffersen a réussi à gratter des points pour son premier super-G

01:24

Caviezel encore dans le Top 5

Il y a eu un beau vainqueur de ce Super-G, sans suspense et marqué par des conditions de piste bien difficiles : l'Autrichien Vincent Kriechmayr. Flanqué du dossard 1, le skieur de Linz a réalisé la course parfaite au meilleur des moments. Toujours aussi propre techniquement, et posé, l'athlète de 28 ans a décroché le sixième succès de sa carrière en Coupe du monde, le troisième de la saison après le Super-G de Val Gardena et la descente de Wengen en janvier dernier. Il a devancé l'ultra-régulier Mauro Caviezel, 2e à 0"05 et son compatriote Matthias Mayer, 3e à 0"08, autre client dans ce genre de conditions. Trois hommes en huit centièmes, cette course a ressemblé à un sprint au niveau de son résultat.

L'autre information de Super-G concerne le classement de la spécialité : Caviezel, auteur de son sixième top 5 en six courses, a fait fructifier sa 2e place en prenant les commandes du classement de la spécialité (avec 365 points) au détriment du pauvre Kilde (336 points), relégué de la 1re à la 3e place. C'est Vincent Kriechmayr, 362 points au compteur, qui est venu s'intercaler entre les deux hommes à trois unités du Suisse. Il restera un Super-G à Kvitfjell (le 8 mars) pour y voir plus clair avant les finales à Cortina d'Ampezzo (16-22 mars).

Allègre signe son meilleur résultat en vitesse

Journée très mitigée pour les Bleus. Derrière Alexis Pinturault, Nils Allègre a été l'autre Français à se classer dans le top 10. Septième à 1"58 de Kriechmayr, le skieur de Serre-Chevalier, a signé le meilleur résultat de sa carrière en vitesse dans la station autrichienne (en Coupe du monde cela reste sa 6e place en combiné à Bormio fin 2019). Cette performance a été dans la droite lignée de son bon exercice 2019/2020 et il a confirmé sa faculté à être régulier.

Pour trouver trace des autres membres des "attacking croissants", il faut se plonger tout en bas du top 30 avec un tir groupé bleu-blanc-rouge où on retrouve Johan Clarey (27e à 3"97), Blaise Giezendanner (28e à +4"21), Victor Muffat-Jeandet (29e à 4"22) et Roy Piccard (30e à 4"24). Mathieu Faivre a pris la 33e place à 4"29, Matthieu Bailet la 40e à 5"30. Maxence Muzaton a lui été contraint à l'abandon.