Getty Images

Mikaela Shiffrin remporte le slalom et décroche la 45e victoire de sa carrière

Comme attendu, Shiffrin n'a laissé que des miettes

Le 25/11/2018 à 19:48Mis à jour Le 25/11/2018 à 20:13

KILLINGTON - Mikaela Shiffrin a, sans surprise, remporté dimanche le slalom de Killington. L'Américaine, déjà dominatrice en première manche, a appuyé un peu plus sur le deuxième tracé en ne laissant que la Slovaque Petra Vlhova dans la même seconde qu'elle. Shiffrin creuse l'écart au général de la Coupe du monde.

Il n'y aura pas eu de surprise. Malgré une superbe performance de Petra Vlhova, Mikaela Shiffrin s'est une nouvelle fois imposée ce dimanche lors du slalom de Killington, aux Etats-Unis, son 45e succès en Coupe du monde. L'Américaine, qui n'a jamais tremblé, devance finalement la Slovaque Petra Vlhova (+0''57) et la Suédoise Frida Hansdotter (+1''08). Les Françaises finissent à plus de cinq secondes.

Elle est au-dessus des autres. Comme à Levi il y a deux semaines, Mikaela Shiffrin a régné en maitre sur le slalom de Killington. Victorieuse de la première manche, l'Américaine s'est de nouveau montrée la plus rapide parmi les favorites en début de soirée, lors de la deuxième manche où seule Kristin Lysdahl s'est montrée plus rapide qu'elle. Mais la Norvégienne était bien trop loin (27e, +4''84) après le premier acte pour constituer un obstacle au sacre de l'Américaine.

Schild manque encore le coche

Après les pièges du brouillard en première manche, c'est la piste marquée qui a surpris les skieuses en deuxième manche, à l'image de la Slovène Ana Bucik, pourtant jolie 9e à mi-course. Mais rien ne pouvait priver Mikaela Shiffrin d'un 45e succès en Coupe du monde, son 33e en slalom. Sereine, très courte au piquet et toujours autant capable de reproduire de la vitesse sur le plat, l'Américaine a toujours allumé du vert, malgré la deuxième manche énorme de Petra Vlhova (+ 0''57). Une performance qui lui permet de faire le plein dans la course au globe de la spécialité mais aussi dans la course au gros globe du général.

Deuxième après la première manche, comme l'an dernier, l'Autrichienne Bernadette Schild a, elle, encore craqué. Tendue, incapable de se libérer, la voilà reléguée au pied du podium par Frida Hansdotter (+1''08). Une déception toujours moindre que celle du clan français. Sans confiance, trop juste, Nastasia Noens finit bien trop loin (25e, +6'51''), laissant même le statut honorifique de meilleur Française à Joséphine Forni (21e, + 5''72), pour la première fois en deuxième manche. Loin du génie de Shiffrin.

0
0