Il n’a pas laissé passer sa chance. En l’absence pour blessure de Mauro Caviezel et Aleksander Aamodt Kilde, Vincent Kriechmayr avait l’occasion à Kitzbühel de prendre les commandes du classement de Super-G et il ne s’est pas fait prier. Auteur d’une course parfaite dans les intentions comme techniquement, l’Autrichien s’est offert son premier succès de l’hiver, son premier sur la Streif.
Le Suisse Marco Odermatt (+ 0"12), qui pourra regretter sa faute sur le bas, et Matthias Mayer (+ 0''55), auteur de son troisième podium du week-end, complètent le podium. Si les Français ont globalement été en retraits, Mathieu Bailet a lui signer l'exploit du jour en prenant la 8e place de ce Super-G alors qu'il s'était élance en dernier, avec le dossard 50.
Kitzbühel
Physique, rigueur et lucidité : les secrets de la longévité de Clarey
24/01/2021 À 19:32

Kriechmayr enfin récompensé

Un Autrichien peut en cacher un autre. Toujours en quête d’un succès à domicile à Kitzbühel, la Wünderteam comptait notamment sur Matthias Mayer, monté sur le podium des deux descentes (2e et 3e). Mais le champion olympique en titre de Super-G s’est contenté d’en rajouter un troisième (3e), son premier podium de l’hiver dans la discipline.
Et c’est finalement Vincent Kriechmayr, décevant en descente (9e et 17e) mais toujours aussi solide en Super-G, qui a pris le relais. Le vice-champion du monde de la discipline a réussi la course parfaite, en étant surtout très solide sur le haut du tracé, piégeux et qui aura éliminé de nombreux skieurs, à l’image d’un Nils Allegre qui a chuté lourdement mais sans conséquence.

Impeccable jusqu'au bout, Kriechmayr mate enfin la Streif : sa victoire au Super-G en vidéo

Moins à l’aise dans le dévers, en retard au dernier intermédiaire, l’Autrichien a toutefois pu profiter de la grosse faute dans le final de Marco Odermatt, parti pour s’imposer sans celle-ci. Exceptionnel dans le dévers, doté alors de la meilleure vitesse, le Suisse impressionnait alors par son aisance et sa fluidité dans les courbes.
Mais il a fini par partir à la faute et voit son 2e succès dans la discipline lui filer entre les doigts et atterrir dans l’escarcelle de Vincent Kriechmayr, moins impressionant mais qui n’aura pas craqué. Un premier succès de la saison mérité pour l’Autrichien après de nombreuses places d’honneur. Après sa bonne descente (10e) de dimanche, Marco Odermatt se consolera avec la bonne opération faite au classement général puisqu’il aura repris 84 points à Alexis Pinturault ce week-end.

L’incroyable exploit de Bailet

Pourtant, le skieur de Courchevel n’est pas passé à côté de sa course, loin de là. Pas avantagé par le report du Super-G à ce lundi, à la veille du slalom de Schladming, le Tricolore a tenu à s’aligner pour marquer des points mais il n’avait visiblement pas non plus envie de prendre tous les risques.

Dernier à s'élancer, 8e à l'arrivée, Bailet a créé l'exploit : son Super-G en vidéo

Toujours aussi propre techniquement mais clairement moins engagé qu’a pu l’être Odermatt, il prend toutefois une solide 12e place (+ 1’’56) et finit deuxième Français du jour, la faute à un Matthieu Bailet monumental. Dernier skieur à s’élancer sur la Streif avec son dossard 50, le Niçois a réalisé un haut de parcours de folie, passant à moins de quatre dixièmes de Kriechmayr à mi-course, avant de tenir bon dans le dévers.
A l’arrivée, c’est une 8e place (+ 1’’34), aussi inattendue, vu sa réaction, qu’exceptionnelle, puisqu’il réalise tout simplement son troisième top 10 du week-end, après les deux acquis en descente. Une performance bien meilleure que l’autre héros tricolore de Kitzbühel Johan Clarey (13e), plus émoussé (13e. Parti avec le dossard 24, Brice Roger a lui aussi su prendre sa chance (18e), devançant des cadors comme Max Franz (19e) ou Dominik Paris (24e).
Kitzbühel
Dernier à s'élancer, 8e à l'arrivée, Bailet a créé l'exploit : son Super-G en vidéo
25/01/2021 À 12:40
Kitzbühel
Impeccable jusqu'au bout, Kriechmayr mate enfin la Streif : sa victoire au Super-G en vidéo
25/01/2021 À 11:47