Getty Images

Dans une autre dimension, Hirscher écrase le géant et se rapproche de son septième gros globe

Un monde d'écart entre Hirscher et les autres

Le 03/03/2018 à 13:35Mis à jour Le 03/03/2018 à 16:32

KRANJSKA GORA - Ahurissant Marcel Hirscher. L'Autrichien a écrasé de sa classe le géant de Kranjska Gora, samedi, remporté haut la main devant Henrik Kristoffersen (+1"66) et Alexis Pinturault (+2"51). Le champion olympique de la discipline a signé son onzième succès de la saison en Coupe du monde, le cinquième en géant. Et s'est assuré du petit globe de la spécialité. En attendant le gros.

Eurosport Player: Regardez toute la saison en LIVE

Voir sur Eurosport

Il n'y avait rien à faire. Impérial lors deux manches, qu'il a remportées, Marcel Hirscher a complètement écrasé le géant de Kransjka Gora ce samedi pour s'offrir son cinquième succès de la saison dans la discipline. Une victoire qui lui permet de s'assurer définitivement le petit globe du géant, pour la cinquième fois de sa carrière, en attendant le septième gros globe du général, peut-être dès ce dimanche lors du slalom. Sur la piste verglacée de la station slovène, l'Autrichien a devancé Henrik Kristoffersen (+ 1''66) et le Français Alexis Pinturault (+ 2''51). Comme lors des JO de Pyeongchang.

Vidéo - Démonstration, leçon, perfection... Il n'y a plus de mots pour le maître Hirscher

02:19

Marcel Hirscher est vraiment un skieur à part. Quelques jours après son doublé olympique combiné-géant, l'Autrichien n'a pas tardé à remettre la machine en route, et plutôt deux fois qu'une. Déjà impressionnant en première manche où il s'était élancé avec le dossard 1, le natif d'Annaberg-Lungötz a remis en seconde manche. Sur une neige verglacée, piégeuse, mais avec un tracé un peu plus facile que lors du premier run (8 des 30 premiers dossards étaient sortis), le champion olympique a récité sa partition à la perfection. Notamment sur la partie intermédiaire où il a su faire parler sa glisse pour construire son avance (de 0''88 au 2e inter à 1''44 au 3e inter) et écraser de nouveau la concurrence.

Des Français mitigés

Pourtant, Henrik Kristoffersen pensait avoir réussi une manche suffisante pour faire douter Hirscher. Cinquième temps du deuxième run, le Norvégien, qui s'est élancé juste avant Hirscher, avait offert une démonstration de puissance et de précision dans l'attaque des courbes. Le tout sans faire d'erreur majeure. Malgré cela, le voilà deuxième d'un géant pour la quatrième fois de l'hiver, très loin du géant autrichien (+ 1''66), comme cela avait été le cas à Alta Badia (+ 1''70).

Ce jour-là, Zan Kranjec avait surpris son monde pour monter sur le podium (3e). Devant son public, le Slovène avait à cœur de rééditer sa performance mais, après une première manche solide (3e, à égalité avec Pinturault), le 4e des JO 2018 a craqué lors du second run pour se contenter de la 5e place d'un top 10 très élargi (le 10e finit à 4''75 d'Hirscher) où figurent deux Français.

Alexis Pinturault lors du géant de Kranjska Gora

Alexis Pinturault lors du géant de Kranjska GoraGetty Images

Troisième à Pyeongchang, Alexis Pinturault a lui confirmé sa bonne forme actuelle et ses dispositions à Kranjska Gora (7 podiums) en complétant à nouveau le trio de tête derrière Hirscher et Kristoffersen. Le skieur de Courchevel était bien placé à l'issue de la première manche et il a bien tenu lors de la seconde pour s'offrir son troisième podium de la saison en géant, son premier depuis Adelboden.

L'autre Tricolore en forme et médaillé aux derniers JO (bronze en combiné), Victor Muffat-Jeandet, a lui aussi réussi à s'offrir une belle 7e place (+ 3''87), malgré une deuxième manche ratée. Le contraire de l'étonnant Rasmus Windingstad. Le Norvégien, dossard 36, a réalisé un géant de haut niveau (8e) pour s'offrir son premier top 20 en carrière. L'autre grande performance du jour.

0
0