Deux minutes d’efforts qui se jouent finalement à quelques centièmes d’écart. Voilà comment résumer ce géant de Kronplatz. Battue de peu lors de la première manche, Viktoria Rebensburg a tout lâché lors du second run pour décrocher son 3e succès de la saison et reprendre le dossard rouge de leader de la discipline à Mikaela Shiffrin, tombée en première manche. L’Allemande a devancé l’excellente Norvégienne Ragnhild Mowinckel (+ 0’’03) et l’Italienne Federica Brignone (+ 0’’66). Incapable de se lâcher complètement, Tessa Worley doit se contenter de la 6e place (+ 1’’91).
Que c’est dur pour Mowinckel. Certes, à 25 ans, la Norvégienne n’était jamais montée sur le moindre podium et sa 2e place au Plan de Corones la satisfera sans aucun doute. Mais difficile de ne pas avoir de regrets au regard de la course. Après tout, la skieuse de Molde a été en tête de bout en bout, du premier intermédiaire de la première manche au troisième et dernier de la seconde manche. Mais le chrono le plus important est celui de la ligne d’arrivée et la Norvégienne a cette fois vu du rouge s’allumer à son passage. Un retard faible (+ 0"03) mais fatal.

Toujours pas de victoire pour Worley

Soldeu
Encore du cristal pour Shiffrin, le dernier super-G pour Rebensburg
14/03/2019 À 10:17
Il faut dire qu’elle a eu face à elle la Viktoria Rebensbrug des grands jours. Victorieuse à Solden et Killington en début de saison, l’Allemande savait qu’il y avait un bon à jouer en l’absence de Shiffrin, sortie au milieu de première manche. Et elle ne l’a pas laissé passer. Troisième lors du run matinal, la skieuse de Kreuth n’a pas hésité à prendre tous les risques lors de la deuxième manche pour aller décrocher son 16e succès en carrière, son 14e en géant. Constamment à l’attaque, à la limite mais précise sur chacune de ses courbes, Rebensburg a finalement devancé Ragnhild Mowinckel et la tenante du tire, Federica Brignone.
Un temps en tête lors de la seconde manche, Tessa Worley n’a jamais vraiment cru au podium, et encore moins à la victoire. Sur la retenue lors du premier acte (11e), la Française ne s’est guère plus lâchée lors du deuxième. Malgré le 5e temps de la manche, la skieuse d'Annemasse n’a gagné que cinq places pour finir finalement au 6e rang, loin de Rebensburg (+ 1"91), une de ses concurrentes dans la course au globe de la spécialité. Toujours sans victoire cette saison, Tessa Worley assure avoir tourné sa saison autour des JO. Il faut l’espérer. Et, dans la course aux Jeux, Adeline Baud Mugnier (21e, + 3"47) et Coralie Frasse Sombet (24e, + 3"97) n’ont pas forcément marqué de gros points malgré une deuxième manche bien plus convaincante.
Lenzerheide
Gut peut (enfin) souffler : le gros globe est à elle
13/03/2016 À 14:31