En arrivant à Kvitfjell pour le week-end, Alexis Pinturault savait bien qu'il y avait de fortes chances qu'il perde la tête du général de la Coupe du monde. Jouer face à un spécialiste de la vitesse, un Norvégien sur ses neiges d'entraînement et sur une piste que le Tricolore n'avait jamais skié, semblait bien trop dur pour espérer conserver ses 26 points d'avance sur Aleksander Amodt Kilde. En temps normal, lui-même avoue "qu'il n'aurait pas mis les pieds à Kvitfjell". Et il n'y a pas eu de bonne surprise ce samedi, avec la 37e place du Français combinée à la deuxième du Norvégien.

A trois épreuves de la fin de la saison, voici donc Kilde de nouveau en tête du général, avec 54 unités d'avance sur le skieur de Courchevel. Un retard qu'il ferait bien de limiter lors du super-G, dernière épreuve "bonus" de la saison du Français avant un week-end de Kranjska Gora où il sera bien plus attendu et encore plus en besoin de points.

Kvitfjell
Si Kilde a repris la main au classement général, Pinturault reste à l'affût
08/03/2020 À 12:46

Pinturault s'est essayé, Pinturault a souffert et Pinturault n'a rien marqué : sa descente en vidéo

Et ça tombe bien, le Super-G il le maitrise de nouveau très bien cette saison. C'est simple : en quatre départs dans la discipline, le Tricolore n'est jamais sorti du top 10. Quatrième à Beaver Creek début décembre, il a remis ça la semaine dernière à Hinterstoder, ajoutant à cela une sixième place place à Saalbach-Hinterglemm et une neuvième place à Kitzbühel. Soit autant de Top 10 en super-G que sur l'ensemble des trois saisons précédentes !

Pinturault aime ça… mais Kilde adore !

Des résultats qui lui ont permis de cumuler 169 points en seulement quatre courses pour une moyenne d'un peu plus de 42 points, l'équivalent d'une cinquième (45 pts) ou sixième (40 pts) place. Un score qu'Alexis Pinturault serait bien inspiré d'aller chercher ce dimanche à Kvitfjell pour ne pas laisser s'échapper Aleksander Amodt Kilde au classement général. Car, si le Français est très l'aise en super-G, le Norvégien y est lui brillant.

Trois podiums, une victoire (Saalbach-Hinterglemm) et cinq Top 10 sur les cinq premières courses… Le début de saison du leader du général en Super-G était un modèle du genre. Mais son raté récent à Hinterstoder (sortie de piste) lui a coûté très cher et a surtout rappelé que personne n'était à l'abri d'une défaillance. Dans une course aussi serrée, l'éviter sera prépondérant.

Une course parfaite mais pas de victoire : la descente de Kilde

Attention toutefois à ne pas s'y tromper. Malgré ses bons résultats dans la discipline depuis le début de la saison, Alexis Pinturault est loin de partir avec les faveurs des pronostics. Dans toute sa carrière, le Français n'était venu qu'une seule fois à Kvitfjell et avait alors pris la 14e place du super-G.

"Ce n'est pas un super-G à ma convenance", disait-il la semaine passée. Et ce n'est sans doute pas sa performance en descente ce samedi qu'il l'a rassuré. Avec clairement moins de certitudes que Kilde, Pinturault va devoir se montrer très costaud, une nouvelle fois. Ça tombe : cette saison, le Tricolore a pris l'habitude de toujours réagir après une déception, aussi infime soit-elle.

Kvitfjell
Pinturault : "Une bonne chose pour moi"
08/03/2020 À 11:22
Kvitfjell
Le super-G annulé, un sacre pour Caviezel et une belle affaire pour Pinturault
08/03/2020 À 09:08