Getty Images

Et maintenant, Mikaela Shiffrin gagne aussi en super-G !

Et maintenant, Shiffrin gagne aussi en super-G !

Le 02/12/2018 à 20:17Mis à jour Le 02/12/2018 à 23:25

LAKE LOUISE - Historique. Un an jour pour jour après son premier succès en descente, Mikaela Shiffrin a remis ça à Lake Louise, cette fois en super-G, la dernière discipline où elle ne s'était pas encore imposée. L'Américaine a survolé les débats et a devancé Ragnhild Mowinckel de 77 centièmes. Viktoria Rebensburg (+0''83) complète le podium. Romane Miradoli a elle pris une belle 6e place.

Eurosport Player: Regardez toute la saison en LIVE

Voir sur Eurosport

Historique Mikaela Shiffrin. Le super-G était la dernière discipline qui se refusait encore à elle. Ce n'est plus le cas. Le dernier bastion est tombé ce dimanche à Lake Louise, où l'Américaine 23 ans s'est imposée, qui plus est très largement. La Norvégienne Ragnhild Mowinckel (+0''77) et l'Allemande Viktoria Rebensburg (3e à 0''83 avec le dossard 1), complètent le podium de la course canadienne.

Vidéo - Un récital et une victoire pour l'histoire : revivez le super-G de Shiffrin

01:47

Bonne surprise côté français. Romane Miradoli, 24 ans, a pris une belle 6e place, à égalité avec l'ancienne championne olympique de la discipline, l'Autrichienne Anna Veith (+0''90). Partie avec le dossard 25, la skieuse de Flaine occupait même la 4e place provisoire au moment de franchir la ligne. Mais l'Autrichienne Ramona Siebenhofer (dossard 28) et la Canadienne Valerie Grenier (dossard 32) se sont finalement intercalées. C'est son 2e meilleur résultat en carrière après sa 5e place à la Thuile (Italie), il y a près de trois ans.

Vidéo - A sept centièmes du podium, Miradoli a rivalisé avec les meilleures : sa course en vidéo

01:37

Un an jour pour jour après sa première en descente

Son neuvième super-G aura été le bon. Depuis sa première tentative dans la discipline (il y a trois ans ici-même), Shiffrin n'était encore jamais montée sur la boîte (4e à Cortina d'Ampezzo en janvier 2017, 5e à Lake Louise l'an dernier). Elle grimpe directement sur la première marche, sans passer par les cases intermédiaires. Lancée avec le dossard 12, Shiffrin a fait la différence lors de la seconde partie du parcours, utilisant parfois des lignes différentes de ses adversaires.

Une prestation quasi-parfaite qui lui permet d'égaler les 46 victoires de Renate Goetschl, au rang de la quatrième skieuse la plus prolifique dans l'histoire de la Coupe du monde. Déjà. Petit clin d'œil du destin, ce premier succès en super-G intervient un an jour pour jour après sa première (et toujours unique) victoire en descente. C'était également à Lake Louise.

Ce 2 décembre 2018 fera date dans l'histoire du ski alpin. Shiffrin est la douzième skieuse (hommes et femmes confondues) à s'imposer dans les cinq disciplines historiques du ski alpin (descente, super-G, géant, slalom et combiné). Chez les femmes, elle est la septième. La dernière à y être parvenue était Tina Maze, qui avait carrément réussi le Grand Chelem au cours d'une même saison (2012-2013). Un pari que pourrait bien tenter de relever Shiffrin, déjà victorieuse deux fois en slalom cet hiver et large leader au classement général.

Chute sans gravité pour Worley

En tête au 1er intermédiaire (c'était avant le passage de Shiffrin), Tessa Worley a finalement connu une vilaine chute sur la piste canadienne. La double championne du monde de géant a été déséquilibrée en percutant une porte avec le bras. La cabriole a été assez impressionnante. Mais elle a vite fait signe que tout allait bien et s'est relevée sans trop de mal apparent. La skieuse du Grand-Bornand a ensuite donné des nouvelles rassurantes sur son état. Rien de cassé visiblement. Reste la déception d'être passée à côté d'un joli résultat.

Vidéo - Une grosse chute et une bonne glissade : Worley s'est fait peur

01:27
0
0