Il le répétait encore cette semaine : pour viser le gros globe de cristal il faut être performant partout. Absolument partout. Alexis Pinturault s'est pourtant raté lors des qualifications du parallèle de Lech, en Autriche, lors de la deuxième manche de la Coupe du monde de ski alpin 21-22. Certes, le skieur de Courchevel n'est pas le plus grand amateur de cette spécialité, mais sa présence dans le tableau final prévu à 16h00 semblait couler de source.
Meilleur temps de la première salve lors de ces qualifications, où il se confrontait à Henrik Kristoffersen, le Français semblait très bien parti pour figurer dans ce tableau final. Sauf que lors de sa seconde manche, il a traversé une porte du parcours bleu. Pas de bol, c'était l'avant-dernière porte du tracé. Apparu à la limite quelques instants auparavant, "Pintu" s'est raté au moment le plus improbable.
Lech
Un duel autrichien pour épilogue : la victoire de Hirschbuehl en vidéo
14/11/2021 À 17:25

Un seul Français qualifié

Conséquence : il ne pourra pas tenter d'aller chercher la gagne et les 100 points promis au vainqueur de ce parallèle. Kristoffersen, un de ses rivaux pour le gros globe, sera lui au départ. Après sa 5e place lors du géant d'ouverture à Sölden, Pinturault avait une belle occasion de scorer en l'absence de Marco Odermatt, son dauphin la saison dernière dans la quête du Graal.
Il n'y aura qu'un seul Français au départ de la manche finale : Cyprien Sarrazin. Le Gapençais a pris le 13e temps cumulé de ces qualifications. Clément Noël, Victor Muffat-Jeandet et Thibaut Favrot n'ont pas pu aller chercher la manche finale.
Lech
Hirschbuehl sacré à la maison, les Français passent au travers
14/11/2021 À 16:29
Lech
Une porte traversée et Pinturault manque le tableau final
14/11/2021 À 12:10