C'était dans l'air depuis mardi, c'est désormais officiel : les descentes hommes et femmes ont été annulées en raison de la météo. Depuis lundi, de fortes chutes de neige et du vent viennent perturber la préparation des finales de la Coupe du monde. Les entraînements prévus lundi et mardi avaient d'ailleurs été annulés à cause des conditions météorologiques, menaçant ainsi la tenue des descentes mercredi.
Lenzerheide
Récitals, coup de pouce et consécration finale : Les 7 moments de la saison de Pinturault
21/03/2021 À 18:56

Feuz et Goggia sacrés

Pour que les descentes puissent se tenir, il fallait qu'un entraînement ait lieu mercredi matin, avant les courses. Celui des hommes était prévu à 9h30, et celui des femmes une heure plus tard. Mais la neige a continué de chuter mercredi matin dans les Grisons, ce qui a entraîné l'annulation de l'entraînement et par conséquent des descentes.
L'annulation des descentes des finales a des conséquences immédiates sur les classements de cette Coupe du Monde. Beat Feuz remporte pour la quatrième année consécutive le globe de la descente. Au classement, le Suisse devance Matthias Mayer et Dominik Paris. Chez les femmes, c'est l'Italienne Sofia Goggia qui termine leader du classement de la descente devant Corinne Suter et Lara Gut-Behrami. Elle remporte ainsi son deuxième petit globe, après celui obtenu en 2018.

Du pain bénit pour Pinturault

Au classement général, pas de changement donc. Et c'est une bonne nouvelle pour Alexis Pinturault. Leader avec 31 points d'avance sur son concurrent Marco Odermatt, le Français voit sans doute d'un bon oeil l'annulation de ces descentes, tant l'épreuve est favorable à son rival suisse. Si la météo le permet, le face-à-face entre les deux hommes dans la course au gros globe reprendra jeudi avec le super-G.
Johan Clarey, 4e du classement de la descente, a réagi suite à l'annulation des premières courses des finales mercredi : "Je vais rentrer à la maison sans avoir vu la piste de course. On a fait un jour de géant à l’entraînement quand on est arrivé dimanche sinon je n’ai pas chaussé les skis depuis trois jours (...) Finir comme ça, sans avoir chaussé les skis, sans avoir profité de l’ambiance des finales, c’est toujours un petit peu décevant (...) Maintenant : Allez Pintu !". Le Français en a d'ailleurs profité pour glisser une autre bonne nouvelle : il chaussera les skis l'année prochaine.
Lenzerheide
Pinturault: "Malgré ma fatigue, je voulais finir en beauté sur le slalom"
21/03/2021 À 14:16
Lenzerheide
Dernier run festif avec du champagne à l'arrivée : Grange part à la retraite heureux
21/03/2021 À 13:31