Les champions du monde de Cortina ont assumé leur statut. Titrée en Italie il y a quelques semaines, la Norvège s’est de nouveau imposée sur le parallèle mixte par équipes à l’occasion des Finales de la Coupe du monde à Lenzerheide, en Suisse.
Le film du parallèle mixte par équipes
Dans le sillage d’un Leif Kristian Nestvold-Haugen exceptionnel, Kristin Lysdahl, Kristina Riis-Johansen et Sebastian Foss-Solevaag se sont imposés en finale au temps, face à l’Allemagne, en bronze en Italie. L’Autriche complète le podium d’une épreuve à laquelle la France n’a pas pris part.
Lenzerheide
Récitals, coup de pouce et consécration finale : Les 7 moments de la saison de Pinturault
21/03/2021 À 18:56
Jusqu'au 21 mars, l'abonnement à l'application Eurosport est à -50% pour un an, 34,99€ au lieu de 69,99€, pour suivre vos événements préférés en LIVE et sans PUB
Cette fois-ci, il faisait grand beau à Lenzerheide et le spectacle a été au rendez-vous pour cette première épreuve des Finales. Si la grande majorité des cadors (Shiffrin, Pinturault, Odermatt ou Kristoffersen par exemple) et même une nation majeure comme la France ont évité d’y participer pour se préserver en vue du week-end, ce parallèle mixte par équipes nous aura offert de superbes matchs. Un chiffre illustre parfaitement le suspense qui a animé cette épreuve puisqu’aucun duel n’a été remporté aux « manches » (2-2 à chaque match) mais toutes l’ont été « aux temps » (cumul du meilleur temps fille et du meilleur temps garçon). Grande favorite de par son nouveau statut de championne du monde mais aussi par la force collective des skieurs sélectionnés, la Norvège aura survolé l’épreuve, non sans frayeur.
https://i.eurosport.com/2021/03/19/3014389.jpg

La fusée Nestvold-Haugen

Car les champions du monde auraient bien pu se faire éliminer dès les quarts de finale. Menés 2-0 par les Etats-Unis après notamment la lourde chute - sans gravité heureusement - de Riis-Johansen, il a fallu deux grandes performances du duo Kristin Lysdahl-Leif Kristian Nestvold-Haugen pour se sortir du piège américain et notamment une victoire salvatrice de la première nommée sur le parcours rouge. Les deux ont d’ailleurs été les fers de lancer du succès norvégien et les deux plus rapides de l’épreuve, avec des chronos supersoniques de 21’’82 pour Lysdahl et de 20’’98 pour Nestvold-Haugen, détenteur de trois des quatre meilleurs chronos. Après avoir passé l’obstacle américain, la Norvège s’est défaite en demi-finales de la Suède, déjà battue par les champions du monde en finale à Cortina pour retrouver l’Allemagne en finale.

Trop rapide, la Norvège remporte le parallèle mixte par équipes : son succès en finale en vidéo

Vainqueur de l’Italie puis de l’Autriche, l’Allemagne pouvait croire en ses chances avec une équipe Filser-Duerr-Schmid-Strasser très solide et homogène. Ce n’est pas pour rien qu’il s’agit du seul match que la Norvège n’a pas gagné avec quatre dixièmes d’avance… Mais, à la suite de la performance stratosphérique de Nestvold-Haugen en 20’’98, il fallait un miracle pour l’Allemagne et Alexander Schmid, obligé de s’imposer en 20’’90. Malgré son troisième en trois duels, il ne fera pas mieux que 21’’24 et laisse donc la victoire finale à la Norvège, un succès peu contestable tant le duo Lysdahl/Nestvold-Haugen était au-dessus. Vainqueur de la Suède dans la petite finale, l’Autriche (Gritsch, Huber, Gstrein et Pertl) prend une belle 3e place après avoir passé de justesse la Slovénie en quarts dans ce qui aura été le match le plus serré de l’épreuve (- 0’’02 seulement).
Lenzerheide
Pinturault: "Malgré ma fatigue, je voulais finir en beauté sur le slalom"
21/03/2021 À 14:16
Lenzerheide
Dernier run festif avec du champagne à l'arrivée : Grange part à la retraite heureux
21/03/2021 À 13:31