Getty Images

Mathieu Faivre a payé cher sa déclaration à chaud : le géantiste est exclu pour la fin des Jeux

Faivre a payé cash sa déclaration à chaud : le géantiste est exclu des Jeux
Par Eurosport

Le 19/02/2018 à 04:51Mis à jour Le 19/02/2018 à 09:12

JEUX OLYMPIQUES – Pour des propos tenus après sa 7e place en géant, Mathieu Faivre a été exclu de l'équipe de France pour la fin des Jeux Olympiques. Le Niçois ne disputera donc pas l'épreuve par équipe, qui aura lieu samedi. Il doit rentrer en France dès mardi.

Mathieu Faivre ne gardera pas un souvenir fameux de Pyeongchang. Au lendemain de sa 7e place en géant, le Niçois a été exclu lundi de l'équipe de France pour la fin des Jeux Olympiques. Pour le staff des Bleus, les déclarations de Faivre étaient incompatibles avec sa participation au Team Event, l'épreuve qui clôturera samedi le programme du ski alpin. La sanction va même jusqu'à un départ forcé de Corée du Sud. Son vol de retour est prévu mardi.

"Mathieu va rentrer en France pour raison disciplinaire car il a tenu après la course des propos qui ne sont pas dans l'esprit de l'équipe, a déclaré à l'AFP David Chastan, le patron de l'équipe de France masculine, confirmant une information de Skichrono. Il n'est pas retenu pour l'épreuve par équipe."

Chastan : "Il faut conserver une bonne dynamique d'équipe"

Après sa 7e place du géant dimanche, derrière ses coéquipiers Alexis Pinturault (3e), Thomas Fanara (5e) et Victor Muffat-Jeandet (6e), il s'était dit "dégoûté du résultat" avant d'ajouter : "Si vous saviez ce que j'en ai à faire du tir groupé collectif... Je suis là pour ma pomme, pour faire ma course." Des propos livrés à chaud qui ne sont donc pas passés auprès du staff français. Et ce malgré le "mea-culpa" du skieur d'Isola 2000, lundi soir.

"Venant du sud, j'ai peut-être tendance à avoir le sang chaud. Les mots ont donc dépassé ma pensée. Je n'ai voulu manquer de respect à personne, j'ai été extrêmement fier de représenter mon pays et je remercie toutes les personnes qui ont rendu cela possible", avait notamment écrit le géantiste.

"Après ce qu'il a balancé, même si je peux comprendre sa déception, je ne voyais pas comment on pouvait conserver Mathieu dans la sélection, explique Chastan sur l'Equipe.fr. Il faut conserver une bonne dynamique d'équipe. Le ski est d'abord un sport individuel, d'accord, mais là on parle aussi d'une stratégie d'équipe, dans une discipline où on est champion du monde en titre. Mathieu va rentrer, se reposer, et se préparer pour le géant de Kranjska Gora, le 3 mars."

Olympia 2018 - Mathieu Faivre of France

Olympia 2018 - Mathieu Faivre of FranceEurosport

La sélection connue jeudi, après le slalom

Même sans ses "écarts" de langage, le skieur des Alpes-Maritimes, à court de podium de géant cette saison en Coupe du monde, n'était pas assuré de sa place samedi. L'épreuve par équipes implique deux skieuses et deux skieurs par nation. Côté messieurs, seul Pinturault semble avoir une place assurée. La sélection sera annoncé à l'issue du slalom jeudi.

Principal rival dans les catégories de jeunes de Pinturault, Faivre a souffert de sa sous-exposition médiatique. Il l'avait laissé entendre, à demi-mots, le 4 décembre 2016 après son succès en géant à Val d'Isère, sur la site Oreiller-Killy, devant le cannibale autrichien Marcel Hirscher et justement Pinturault. Son seul à ce jour sur le circuit majeur. La liaison entre Faivre et l'Américaine Mikaela Shiffrin, rien de moins que la meilleure skieuse du monde, n'a influé en rien dans la sanction à l'encontre du skieur, a encore répondu M. Chastan.

Faivre était présent lors du sacre mondial des Bleus l'an passé à St Moritz, au côté de Pinturault notamment, doublé médaillé aux Jeux de Pyeongchang (argent en combiné et bronze en géant). La conquéte de l'or olympique se fera cette fois sans le Niçois. L'encadrement tricolore en a décidé ainsi.

0
0
Nouvelles vidéos