Filip Zubcic a remis ça. Dix mois après avoir ouvert son compteur à Naeba, le Croate de 27 ans a remporté sa deuxième victoire en carrière lors du géant de Santa Caterina ce samedi. Comme au Japon, il a fait la différence grâce à une seconde manche de feu et s’impose pour 12 centièmes face à Zan Kranjec, meilleur temps du premier run. Marco Odermatt complète le podium (+0"30) tandis qu’Alexis Pinturault, 5e, conserve le leadership dans la course au gros globe.

Une manche de folie et Zubcic a remporté sa deuxième victoire : revivez son run

Santa Caterina
Co-leader du général avec Pinturault, Odermatt peut-il prétendre au gros globe ?
07/12/2020 À 17:12
Troisième après le run d’ouverture, le Français a bien débuté la manche finale avant de perdre, de manière inexpliquée et sans faute notable, beaucoup de temps sur la fin du tracé. Relégué à 80 centièmes du vainqueur, il fait pourtant une bonne opération au général puisque son rival Henrik Kristoffersen n’a pris que la 22 place, le Norvégien ayant craqué en seconde manche (28e temps) après une première manche plutôt moyenne (8e).
Pinturault reprend 36 points à Kristoffersen et possède une avance de 61 points après les trois premières courses de l’hiver.
Abonnez-vous à Eurosport en profitant de notre offre Black Friday !

Coupable d'une petite faute à mi-pente, Pinturault s'est contenté d'un top 5 : sa 2nde manche

Odermatt en tête dans la course au petit globe

Deuxième temps de la manche finale à 19 centièmes du Canadien Erik Read (10e), Zubcic a semblé prendre un raccourci tant les écarts créés sur la partie médiane ont été colossaux. Il confirme par ce succès que le précédent à Naeba n’était pas liée qu’à la météo particulière (vent, neige douce) qui sévissait alors au Japon. Parti avec 69 centièmes d’avance, Kranjec a allumé du vert jusqu’au dernier inter (+0"09). Mais la victoire lui a finalement échappé pour 12 centièmes. Il signe ainsi son 7e podium en carrière, toujours en géant, le premier conclu sur la deuxième marche.

Kranjec n'a fait qu'allumer du vert avant de s'incliner pour 12 centièmes : sa seconde manche

Seul skieur à être monté sur les deux premiers géants de l’hiver (2e à Solden, 3e ce samedi), Odermatt prend la tête du classement petit globe au détriment de Lucas Braathen. Auteur de la première victoire de sa carrière à Solden, la pépite norvégo-brésilienne a dû se contenter de la 12e place sous la neige tombée très abondamment ce samedi.

Top 10 pour Faivre

Avec Pinturault, un deuxième Français s’est hissé dans le top 10. Il s’agit de Mathieu Faivre, 8e à 1’’24 grâce à une solide deuxième manche (4e temps). Moyen sur l’ensemble des deux manches, Victor Muffat-Jeandet se classe 17e (+2’’46). Les quatre autres Français en lice n’étaient pas présents en seconde manche. Thibaut Favrot, initialement 16e du premier run, a été disqualifié pour avoir enfourché. Cyprien Sarrazin et Rémy Falgoux ont abandonné tandis que Clément Noel (33e du premier run) a manqué la qualif pour douze centièmes. Il aura une autre chance d'entrer dans les 30 dès dimanche, avec un autre géant à Santa Caterina.
Santa Caterina
Sept centièmes : Pinturault a manqué le podium d'un souffle à Santa Caterina
07/12/2020 À 13:46
Santa Caterina
Dix ans après Janka, Odermatt n'a pas craqué sous la pression : sa seconde manche triomphante
07/12/2020 À 13:15